Social

Vie associative - Saint-Clément-des-Baleines

Associations et mairie de Saint-Clément : une relation gagnant – gagnant

SCB 17 a été l’une des premières associations à signer la charte associative mise en place par la municipalité de Saint-Clément-des-Baleines, en février dernier
Publié le 29/03/2021

Après avoir été la première commune de l’île à diffuser ses conseils municipaux en direct sur Facebook, Saint-Clément-des-Baleines continue à innover avec la mise en place en ce début d’année d’une charte de la vie associative

Mise en place depuis février dernier, la charte de la vie associative villageoise tend à harmoniser et à formaliser les relations entre les associations et la municipalité. La commune de Saint- Clément-des-Baleines souhaite en effet s’inscrire dans cette démarche, en référence à la charte signée entre l’Etat et la Conférence Permanente des Coordinations Associatives le 1er juillet 2001, à l’occasion du 100ème anniversaire de la loi 1091 instituant la liberté d’association. « Nous avons étudié cela dans un groupe de travail dédié, nous avons analysé ce qui se faisait ailleurs en termes de chartes associatives et l’avons adapté à une petite commune de 600 habitants comme la nôtre », explique Madame le Maire, Lina Besnier. « Nous avons trouvé intéressant d’établir un vrai partenariat entre la mairie et les associations afin de mettre en place les bases d’une relation de confiance et de transparence », poursuit l’édile.

Ce « contrat moral » rappelle par ailleurs que les relations entre la commune et les associations ne se limitent pas à l’attribution de subventions. « Le prêt de matériel, de salles ou encore la mise à disposition du personnel municipal et du domaine public sont autant de subventions en nature. La mairie aide également les associations à travers la mise en avant de leurs actions et la publicité que l’on peut faire autour des événements organisés sur la commune », détaille Lina Besnier. Concernant les subventions justement, Lina Besnier rappelle que leur versement s’effectue désormais en deux temps : « Nous versons une première somme, puis une seconde, ajustée selon la présentation des factures, car selon leur objet et leur vocation, les associations doivent pouvoir s’auto-financer ».

Une charte évolutive

A ce jour, huit associations ont signé cette charte. C’est le cas du club de basket présidé par Benoît Pinaud. « Le SCB 17 a tout de suite signé cette charte car nous estimons que cela permet de renforcer les liens avec la mairie et de cadrer nos relations qui ne se limitent pas à l’attribution de subventions. Formaliser nos relations, c’est très positif et c’est donnant- donnant, car si les associations ne peuvent pas fonctionner sans la mairie, la mairie ne peut pas faire vivre le village sans les associations », soulève-t-il. Grâce à des échanges formalisés et constructifs, associations et municipalité avancent dans le même sens, celui de faire vivre Saint- Clément toute l’année. « C’est une véritable convention de partenariat selon moi, qui peut bien sûr être évolutive », commente Benoît Pinaud.

L’évolution de cette charte, c’est d’ailleurs le souhait de Manuela Hirt, secrétaire et trésorière de l’association L’Apporte Bonheur. « Cette charte, c’est une bonne chose, cela donne un cadre dans les échanges entre la mairie et les associations, cela aide à structurer les relations entre les deux parties. Cela tend vers une relation gagnant-gagnant. Si L’Apporte Bonheur n’est pas mis de côté, si la mairie souhaite que l’on travaille ensemble, nous signerons cette charte », explique-t-elle. Certains points de la charte laissent en effet les responsables de L’Apporte Bonheur circonspects.

« Lorsqu’une association ne bénéficie pas de subvention, il n’est pas nécessaire qu’elle invite Madame le Maire à l’assemblée générale et qu’elle fournisse ses bilans financiers par exemple », souligne Manuela Hirt.

Favoriser les synergies

« Si la mise en place de la charte de la vie associative permet de resserrer les liens et de travailler main dans la main, je trouve aussi très intéressant de participer aux réunions organisées par la mairie, chose qui n’existait pas avant », affirme le président du SCB 17. La mairie de Saint-Clément a en effet organisé deux premières réunions avec les associations villageoises, afin d’échanger sur les besoins de chacune d’entre elles. Encore une première sous cette nouvelle mandature « Au delà d’échanger avec la mairie, ces réunions nous permettent de nous rencontrer, de comprendre les contraintes des autres associations mais aussi de faire germer des idées de partenariats et donc de nous entraider », conclut Benoît Pinaud.

La « Charte de la vie associative »
est à consulter et à télécharger
sur le site de la mairie :
www.saintclementdesbaleines.fr

Aurélie Cornec

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires