Social

Association - La Couarde

APSC : une réunion pré AG en présence de M. le Maire

L’APSC tiendra son Assemblée Générale Annuelle le 19 août à 9h30, salle des Associations à La Couarde.
Publié le 07/08/2019

Chaque année, l’Association de Protection des Sites de La Couarde tient réunion en juillet pour ses adhérents, parfois fraîchement arrivés. Une sorte de préalable à l’AG annuelle, par ailleurs ouverte à tous les Couardais.

Scrupuleuse, l’APSC – qui veille aussi grain du côté de la qualité de vie – prend soin de présenter à ses adhérents les actions et démarches menées ou à venir. Ce matin-là, il fait une chaleur d’étuve dans la salle du conseil municipal, d’autant qu’elle est pleine. Mais l’assistance restera attentive, appréciant l’intervention prévue de Patrick Rayton.

Rendre compte et échanger

Longuement évoquée, la création du Café couardais au mois d’avril dernier et une première édition très mobilisatrice (voir Ré à la Hune N°189). Une initiative approuvée de tous, en soutien à une vie commerçante appauvrie par la fermeture du café et de la maison de presse, qui s’est déplacée du côté du Mail. Un Mail qui, aux yeux de nombreux Couardais, sème la confusion sur la position réelle du centre village.

Hasard du calendrier ou non, depuis ce Café couardais, la mairie a créé un groupe de travail autour des activités commerciales, artisanales et de services du village. Marc de La Forcade évoque une réunion trimestrielle avec le maire, précisant toutefois que l’association reste indépendante et se positionne en tant qu’observateur au conseil municipal.

Autres sujets, La (nouvelle) Maline dont la construction a pris six mois de retard. Et Marc de la Forcade l’affirme : l’APSC sera certainement amenée à « des actions particulières », en raison de doutes persistants sur l’esthétisme de la façade.

L’association et M. le Maire ont par ailleurs décidé la restauration de « La Balance », autrefois utilisée pour peser sel, pommes de terre ou oignons. A cet effet, l’APSC lance un appel à documents. Car dans le local attenant est prévue la création d’un petit musée.

Le PLUi c’est maintenant

Patrick Rayton est venu présenter le PLUi, qui fera bientôt l’objet d’une enquête publique. S’il est impossible de l’exposer ici dans le détail, il faut néanmoins saluer la clarté et le sens de la pédagogie avec lesquels il prend soin d’expliquer une nouvelle donne qui « offrira d’un côté plus de liberté mais aussi plus de difficultés à appréhender la faisabilité des projets ».

Mais un petit vent frais soufflera sur la salle, alors que M. le Maire semble mettre en doute l’existence d’une « architecture rétaise », et la photo d’une maison (très contemporaine) avec acrotères fait grincer toutes les dents. Potentialité n’est pas réalité, explique l’édile. « Avec les règles du PPRN, il faudra bien trouver aussi des alternatives ». Peut-être, sans doute. Mais on sent bien que, dans l’assistance, la plus grande réserve est de mise.

Du concret pour La Couarde

Au-delà des zones U, Ue, Ub ou N, évoquons les « zones réservées », inscrites au PLUi pour permettre à la municipalité d’utiliser le dispositif d’OAP (Orientation d’Aménagement et de Programmation) sur certains secteurs importants pour la vitalité de la commune. Pour exemple, les abords de la plage du Peu Ragot, du skate parc à la fête foraine en passant par le parking du tennis, mais aussi l’îlot de la Poste ou encore les commerces situés face au mail.

Pour clôturer la réunion, M. le Maire se prête volontiers au jeu des questions- réponses. Il sera notamment interrogé sur les évolutions concernant le local de l’ex maison de la presse. Vendu à un investisseur, il devrait accueillir un commerce alimentaire ouvert huit à dix mois par an. Et quid du Café des Mouettes ? Le dossier est compliqué car la liquidation judiciaire est contrariée par un litige. Mais « de nombreux repreneurs se sont déjà manifestés pour l’activité bar et restaurant » assure-t-il. Seul le côté tabac semble vraiment compromis.

Se voulant à la fois constructif et réaliste, Patrick Rayton est conscient de la forte demande de ses administrés, qui n’hésiteront pas, on l’a compris, à le solliciter autant qu’il faudra.

L’APSC tiendra son Assemblée Générale Annuelle le 19 août à 9h30

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires