Culture

Association

AAMEC : dîner d’été et d’amitié

Belle surprise pour les Amis du Musée, un duo de Philippe Villa et Anastasia Maximkhina.
Publié le 10/09/2019
Noter cet article

La douzième édition du dîner annuel des Amis du Musée Ernest Cognacq s’est déroulée sous les auspices d’une météo estivale et, comme le veut la tradition, dans les jardins de Clerjotte, réunissant cent-un adhérents sous le regard heureux de la très appréciée présidente de l’Association, Nanou Brault de Bournonville.

Le dîner annuel, une histoire de famille

Au fil des discussions animées, on sent bien que cette joyeuse assistance prend un réel plaisir à se retrouver. Et si nombreux sont ceux qui, tout en louant le talent, trouvent les sculptures de Marc Petit très « sombres », rien n’entamera la bonne humeur qui flotte dans l’air. Le dîner de l’AAMEC ressemble à une réunion de famille, qu’elle soit du sang ou de celles qui se construisent par amitié.

L’intervention de Nanou de Bournonville ne sera d’ailleurs qu’une longue suite de remerciements allant du Maire de Saint-Martin à sa petite-fille en passant par la Directrice du Musée et les nombreux adhérents ou membres du bureau, très impliqués pour faire de cette soirée une réussite.

A l’honneur, les peintres rétais

L’année dernière, les trente ans du pont avaient focalisé l’attention. Cette année, hommage aux peintres rétais. Sur chacune des tables ont été posées des reproductions de tableaux agrémentées d’explications ou d’articles. L’occasion pour Nanou de Bournonville de rappeler les valeurs fondatrices de l’AAMEC : soutien au musée à travers l’acquisition ou la restauration d’oeuvres et d’objets.

Et une surprise au dessert

Et quelle surprise ! Comme l’avait annoncé la présidente « pour le fromage », les convives eurent le plaisir d’une performance musicale privée du créateur du Festival International de la Guitare de l’Ile de Ré Philippe Villa, accompagné d’Anastasia Maximkina. Un moment d’exception dans un cadre magnifique qu’ont savouré avec délectation les participants à ce dîner qui fera sans doute date !

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires