Élection

Elections municipales 2020 - Lionel Quillet à Loix

A « Loix, l’Esprit de Village » est savamment cultivé

© Nathalie Vauchez - Apolitique, la liste « Loix, l’Esprit de Village » représente un savant équilibre entre hommes et femmes, actifs et retraités, anciens et nouveaux Loidais, conseillers sortants et entrants !
Publié le 05/02/2020

C’est un maire serein, entouré de deux de ses futurs adjoints si sa liste est élue*, qui nous reçoit pour présenter sa liste et son programme en avant-première aux lecteurs de Ré à la Hune. Une liste paritaire et pour moitié renouvelée, un programme concentré sur l’essentiel.

Bien que Loix ne soit pas soumis à une obligation de parité, Lionel Quillet a tenu à ce que sa liste intitulée « Loix, l’Esprit de Village » comporte plus de femmes que lors du mandat qui s’achève. Autre critère important pour lui à l’heure de choisir ses colistiers, la jeunesse synonyme de modernité et susceptible de bousculer les « anciens » de l’équipe, avec de nouvelles idées. Enfin, la population loidaise étant passée de cinq-cents à sept-cent-cinquante habitants entre 1995 et 2020, une génération de trentenaires et quadragénaires s’est intégrée à la vie du village, porteuse de nouvelles aspirations. Il est souhaitable qu’elle soit représentée au sein du prochain Conseil municipal, selon le maire sortant.

Une liste féminisée et rajeunie, intégrant de nouveaux Loidais

D’une moyenne d’âge de 52 ans, le plus jeune ayant 23 ans et le plus âgé 80 ans, la liste loidaise est ainsi composée de huit sortants et de sept nouveaux, et peut se targuer d’être paritaire avec huit hommes et sept femmes. Elle intègre plusieurs personnes récemment installées dans le village, dix actifs et cinq retraités.

Nouvelle entrante, Nathalie Wiederkehr, mère de famille de 37 ans et consultante, explique ainsi ses motivations : « J’ai la volonté de continuer de m’impliquer dans le village, rejoindre la liste de Lionel Quillet est pour moi une opportunité pour mettre mes compétences et mon expérience au service de Loix. Il est important de contribuer à construire l’avenir des jeunes familles d’actifs. »

Arrivant au terme de son quatrième mandat, Patrick Boussaton, jeune retraité de 63 ans et actuel adjoint municipal, aimerait continuer et parachever le travail transversal mené depuis vingt ans autour de l’environnement, les digues, les plages, la pointe du Grouin, l’ostréiculture et la plaisance. « En vingt ans, on a pu créer une certaine osmose, les sites ont retrouvé leur état des années 1950, en s’engageant et en travaillant on obtient de beaux résultats », argumente-t-il.

Pour l’un comme pour l’autre, on imagine que travailler aux côtés de leur charismatique chef de fil constitue une autre motivation forte. Maire depuis 1995, Lionel Quillet répète à l’envi que « le plus beau mandat est celui de maire, je suis viscéralement attaché à Loix ». Il est aussi convaincu que son expérience et son poids sont nécessaires pour faire avancer les sujets nombreux qui vont au-delà du Conseil municipal, et relèvent de compétences intercommunales ou départementales. Et entend bien « mener à son terme le projet digues : après sa protection à l’Est, Loix doit encore être défendu à l’Ouest et au Nord. »

Un programme concentré autour de trois sujets, constitutifs de l’identité de Loix

Comme « on n’est pas élu sur un bilan, mais bien plus sur un projet » la tête de liste explique ce qu’il reste à faire à Loix, fil conducteur du programme qui sera présenté aux Loidais lors de réunions publiques (voir encadré). Un programme concentré autour de trois axes essentiels, bien d’autres idées pouvant aussi être apportées par les jeunes de la liste.

Prioritaires, la vie de village et l’état d’esprit sont savamment entretenus. C’est aussi ce qui est le plus difficile à obtenir et nécessite un travail constant. « Nous avons refusé des projets parfois intéressants à court terme, mais qui ne l’auraient pas été à long terme », explique Lionel Quillet. « Et nous avons su préserver cette ambiance unique malgré l’arrivée importante de nouveaux habitants, avec un tiers de population supplémentaire. Il s’agit de mélanger tradition et modernité, d’encourager les animations qui attirent toutes les générations. Que ce soit pour le téléthon, le concours de soupes, Halloween et même l’exercice de sécurité récemment mené, tout le monde est là ! » Toutes les associations du village et le complexe sportif du Village Artisanal y contribuent grandement.

Autre sujet phare, celui de « la modernité et de l’environnement ». Si 86 % du territoire est protégé, l’équipe candidate souhaite aller plus loin, avec notamment de gros travaux à mener pour l’entretien hydraulique des marais, mais elle affiche aussi sa volonté d’encourager l’installation de nouvelles activités et d’allier la protection de l’environnement à une gestion plus durable du territoire, par exemple en matière d’agriculture Bio, de circuits courts, de mobilité douce ou encore de recyclage.

Fer de lance du dynamisme démographique de Loix, permettant de maintenir la population et d’attirer de nouveaux habitants, la politique de logements à loyers modérés sera poursuivie. Innovante, la Maison partagée (lire Ré à la Hune 202) préfigure bien l’évolution vers de plus petits projets, « travaillés à la dentelle », faute de foncier constructible disponible.

Moins spectaculaire mais contributive de la qualité de vie au quotidien, la voirie continuera d’être rénovée, un réaménagement de l’accès au centre-bourg étant aussi envisagé.

« Avec une liste qui fait la part belle aux jeunes actifs, nous nous mettons en difficulté et investissons vers l’avenir, ils vont nous bouger tout comme les femmes plus nombreuses vont nous faire bénéficier de leur pragmatisme. La liste est apolitique, sans place pour les extrêmes. » conclut Lionel Quillet.

Il est temps de rejoindre sous un soleil radieux l’ensemble de la liste, qui nous attend sur le port pour une photo de famille, celle de Loidais unis par un état d’esprit unique, « l’Esprit de village » !

*A ce stade aucune autre liste ni aucun autre candidat ne s’est fait connaître à Loix, où il est possible de se présenter sans liste complète, et où le panachage est possible, la Commune étant en-deçà du seuil des mille habitants.

Les réunions publiques auront lieu à 19h, à la salle des fêtes de Loix, les vendredis 14 février, 6 mars, et 13 mars 2020.

Nathalie VAUCHEZ

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires