Sports

Football

28ème édition du Mémorial Bruno Tesson : « Le plus beau des tournois »

Au-dessus du groupe de jeunes de l’ASR, de gauche à droite : Anthony Guérin, éducateur, Patrice Déchelette, Daniel Lagarde, l’un des fondateurs du tournoi, Michel Desfontaines, président de l’ASR (qui lève le bras), et Johann Tesson (le frère de Bruno).
Publié le 26/06/2019
Noter cet article

Après la sévère tempête de la veille, la météo s’est montrée plus clémente lors du déroulement du tournoi

Comme chaque année, les responsables de l’Association Sportive Réthaise (ASR), se sont investis avec beaucoup de détermination pour assurer le succès de cette rencontre qui s’adresse, exclusivement aux jeunes.

Une organisation exceptionnelle

56 équipes (32 de moins de 13 ans, et 24 de moins de 11 ans) s’étaient déplacées de toute la France. 672 joueurs ont foulé la pelouse du stade Marcel Gaillard, à Saint- Martin de Ré. Au total, 1350 personnes ont été hébergées dans les campings de l’île. 5400 repas ont été servis…

Un succès incontestable

Durant tout le week-end de la Pentecôte, les équipes se sont affrontées sur six terrains. Les tribunes étaient copieusement garnies. Une fois encore, c’est dans un esprit de bonne humeur et de convivialité que le Mémorial s’est déroulé.

Chez les moins de 11 ans, c’est le club de Valenton (94), qui a occupé la première place du podium, suivi de Neuville (86) et de Thouars (79). C’est Médoc Estuaire (33) qui s’est imposé, en finale, chez les moins de 13 ans, devant Cosmo Taverny (95) et Ligugé (86). Les jeunes Rétais n’ont pas démérité. L’une des deux équipes des moins de 11 ans, a terminé à la 8ème place (sur 24), les moins de 13 ans, quant à eux sont arrivés 5ème (sur 32).

Patrice Déchelette, maire de Saint- Martin, fidèle parmi les fidèles du tournoi, a fait part de son admiration. Les dirigeants de l’ASR ont constaté un excellent niveau de jeu. Ils n’ont reçu que des compliments de la part de l’ensemble des participants. « C’est, pour moi, le plus beau des tournois jusqu’alors disputés ici », nous a confié l’un d’entre eux.

Jacques Buisson

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires