Vie politique

Conseil Municipal Rivedoux plage - 10 mars 2021

2020 : Une année atypique

© Catherine Bréjat - L’entrée principale du marché couvert de Rivedoux
Publié le 29/03/2021

Patrice Raffarin et les membres du Conseil municipal ont passé en revue les résultats de l’année 2020 lors du dernier conseil et ont pu constater, que malgré une année difficile, ils étaient honorables

Avant d’ouvrir le Conseil municipal, Patrice Raffarin s’est attardé sur l’absence de public. Celui-ci ne peut assister au Conseil municipal actuellement pour des raisons sanitaires. Cela nuit à la participation démocratique et le maire a annoncé que les élus étaient à la recherche de solutions pour y pallier. Par ailleurs, il informa l’assistance que Vincent Merling, citoyen rivedousais, avait été élevé au rang de chevalier de la Légion d’honneur.

Exercice 2020 : un bilan satisfaisant

Le conseil municipal du 10 mars a été consacré principalement au bilan de l’exercice 2020.

Les résultats du budget de l’écotaxe, en section d’investissement, montraient en dépenses 1 168,40€ et 5 330,90€ en recettes avec un solde de 4 162,50€. En section de fonctionnement les recettes s’élèvent à 56 176€ et les dépenses à 39 031,18€ pour un solde de 17 144,82. En intégrant l’excédent 2019 de 36 327,79€ en section de fonctionnement et les résultats 2019 en section d’investissement, on obtient un solde global d’exécution de l’exercice 2020 de 52 304,21. Dans l’ensemble on pourrait dire que c’est une bonne année sauf que c’est une année compliquée durant laquelle il n’a pas été possible de faire ce que l’on voulait, précisera Patrice Raffarin.

Le budget annexe du port est encore cette année le plus petit budget d’un port dans l’île. Les études qui doivent être obligatoirement réalisées pour son aménagement devraient être terminées cette année. Ce qui permettra de finaliser le dossier et de le présenter à la Commission des Sites au début de 2022. En section d’investissement, les recettes propres à l’exercice 2020 s’élèvent à 6 747,92€ et les dépenses à 640€, soit un solde de 6 107,92€. Dans la section fonctionnement, les recettes sont de 9 766,17€ et les dépenses de 10 799,88€ soit un solde négatif de – 1 033,71€. Le solde excédentaire est donc de 5 074,21€ auxquels s’ajoutent les reports du résultat 2019 en section de fonctionnement de 1 250,63€ et en section d’investissement de 1 209,39€, donnant un solde global d’exécution de l’exercice 2020 de 7 534,23€.

Concernant le budget du quartier du Château, le compte d’investissement pour les résultats propres à l’exercice 2020 est de 103 582,86€ pour les dépenses et de 44 452,38€ pour les recettes. C’est un poste qu’il faut considérer sur plusieurs années, c’està- dire sur la globalité de l’opération. A l’heure actuelle, il y a surtout des dépenses qui n’ont pas une grande signification tant que la vente des terrains n’a pas été effectuée et que l’on ne dispose pas de tous les chiffres concernant l’opération.

A propos de l’aménagement du quartier du Château, l’appel d’offres ayant été réalisé depuis un certain temps déjà, les travaux débuteront avant l’été. Le terrassement, la voirie et la signalisation ont été attribués à l’entreprise Eiffage Route pour un montant de 470 722,40€. Pour l’assainissement et l’eau potable, c’est l’entreprise Colas Sud-Ouest qui a remporté le marché dont les travaux s’élèveront à 228 716,10€. Quant aux aménagements paysagers, ils seront effectués par l’Entreprise Larnaud pour un montant de 45 852,50€. Le coût global des travaux représente un montant de 745 280€.

Le budget principal en section de fonctionnement montre un montant de 2 485 518, 40€ en dépenses ; les recettes sont de 3 327 645,11 et le solde est de 842 126,71€. En section d’investissement, les résultats de l’exercice sont de 2 457 252, 64€ pour les recettes et de 1 244 903,17 pour les dépenses auxquelles il faut ajouter le report de l’année 2019 : 1 567 633,28€ soit un total de 2 812 536,45€ pour les dépenses. Le solde global d’exécution de l’exercice 2020 est donc de 5 298 054,85€ pour les dépenses et de 5 784 897,75 pour les recettes avec un solde positif de 486 842,90€.

D’un point de vue comptable, ce sont de très bons résultats, mais comme l’a rappelé le maire Patrice Raffarin, 2020 a été une année atypique frappée par la crise sanitaire durant laquelle il y a eu moins de dépenses que prévues.

Des aménagements aux règlements des marchés intérieur et extérieur

Laure Trichard proposa au vote les changements relatifs aux règlements des marchés intérieur et extérieur, les tarifs, votés en décembre dernier, n’étant pas concernés. Le marché sera ouvert 7 jours sur 7 durant toutes les vacances scolaires, sauf celles de février. Du 1er avril au 30 septembre, il aura lieu les mardis, mercredis, samedis et dimanches. Durant les six mois de hors-saison, il se tiendra les mercredis, samedis et dimanches et la fermeture de janvier ne sera effective qu’après la fin des vacances scolaires de Noël. Afin de donner plus de visibilité au marché lorsque l’on arrive du pont, l’espace entre la boulangerie et le marché a été remanié. Pour faciliter le travail des agents, tous les documents administratifs devront être fournis par les commerçants le jour même de l’inscription. Les tarifs seront étudiés en fonction de la présence effective des commerçants. S’ils sont présents tous les jours les tarifs seront plus attractifs. En juillet et en août, si un commerçant n’est pas présent quotidiennement comme prévu après s’être inscrit, les avantages consentis pourraient être modifiés. Les déchets du marché couvert devront être mis par les commerçants dans des sacs fermés afin d’éviter tout problème au personnel de la commune.

Le recrutement d’un agent contractuel, du 1er avril au 30 septembre, est prévu comme chaque année durant la période estivale afin de renforcer les services techniques, ainsi que celui d’un stagiaire, actuellement étudiant en histoire de l’art, dont la tâche consistera à recenser l’ensemble du legs de Gérard Nicolleau qui fera l’objet d’une exposition cet été.

Le conseil portuaire devant être renouvelé et trois représentants des navigateurs de plaisance devant y figurer, il se présente désormais de la manière suivante : Président, Marc Chaigne, un membre du personnel communal : David Zélie avec pour suppléant François Peyrard, trois membres de la navigation de plaisance : Daniel Gervier, Alain Chaigne et Guy Chandeau avec pour suppléant Joel Lebon et enfin, trois membres représentant les services nautiques, construction, réparation et les associations sportives et touristiques liées à la plaisance : Florentin Motte (Entreprise), Pascal Potier (APPRP), Hervé Boucher (CNPA) et pour suppléant Vincent Motte.

Signée en décembre 2019 avec la CAF, la Convention Territoriale Globale (CGT) s’est substituée au Projet Éducatif Local qui existait depuis 2002 sur l’île de Ré. Les statuts de la CdC devront être modifiés de façon à ce qu’elle puisse continuer à financer les activités en direction de jeunes. Rappelons que les objectifs de cette CGT sont le renforcement des actions en faveur de l’enfance et de la jeunesse, l’accompagnement de la parentalité et l’assurance d’avoir accès aux droits et au numérique.

Catherine Bréjat

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires