Culture

Salle de spectacles

20 ans de la salle de spectacles La Maline à La Couarde

20 ans célébrés en fanfare

Les fanfares rétaises
Publié le 10/12/2013

La Maline a dignement fêté son 20e anniversaire le 29 novembre au milieu des fanfares, l’occasion pour les élus de rappeler deux ou trois vérités.

A La Maline

L’exposition « En avant la musique »

La naissance de La Maline s’est faite sur les flonflons des fanfares rétaises, il était normal que pour son 20e anniversaire elle revienne aux sources avec les musiciens des fanfares rétaises et de la Clique-sur-Mer qui sont accueillis dans l’île depuis septembre dernier. Une exposition réalisée et organisée par la Communauté de Commune sur l’histoire des fanfares et harmonies de l’île de Ré accompagnait l’événement. Cette exposition « En avant la Musique » organisée dans le cadre du Label Pays d’art et d’histoire retrace l’histoire de cette tradition dans l’île et sera itinérante à compter du 15 décembre. Elle sera ainsi visible à la Base Nautique de La Flotte, puis à la Communauté de Communes avant de rejoindre le 6 janvier l’école de musique du Bois-Plage.

Les impôts n’augmenteront pas

Paul Neveur à l’origine de la création de La Maline alors qu’il était maire, expliqua durant son allocution qu’il avait en tête depuis longtemps la création d’un lieu culturel, mais que la commune de La Couarde ne pouvait prendre en charge seule son fonctionnement. Les débuts n’ont pas été faciles, car les Rétais ont mis une dizaine d’années à se rendre compte qu’ils disposaient d’une salle de spectacles et la rencontre avec Pierre Soler fut positive pour la programmation du lieu. De plus « En vingt ans plus d’un million de spectateurs son passés par La Maline qui développe aujourd’hui un lien social fort ». Lionel Quillet très pragmatique rappelait les difficultés : « Rentabiliser une salle culturelle de cette importance dans une île de 18 000 habitants reste extrêmement difficile. Mais La Maline fonctionne bien, ses équipes réussissent à programmer 40 à 50 spectacles vivants par an et le déficit reste raisonnable. Surtout La Maline remplit son rôle, elle contribue à la vie permanente. Le problème c’est qu’en l’état c’est trop petit pour y faire en même temps du cinéma et du spectacle et que si La Maline n’évolue pas, elle mourra à petit feu. Les travaux relatifs à l’extension de cet équipement coûteront 3 millions d’euros, avec la maîtrise des travaux cela montera à 3,6 ou 3,7 millions d’euros. Avec un budget de 45 millions d’euros, la CdC peut assumer ces travaux sans augmenter les impôts. On le fait parce qu’il y a une véritable volonté politique et que pour se lancer il faut que le maire tienne bon. Or Patrick Rayton est solide, c’est pour cela que je le fais avec lui. »

La Maline, scène culturelle rétaise, fête ses 20 ans

Le cocktail

Après ces propos, les personnes présentes furent invitées à participer à un cocktail avant d’assister au spectacle hilarant des Poubelles Boys qui terminèrent la soirée avec le succès habituel et une standing ovation

Catherine Bréjat

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires