Culture

La Maline

Les poubelle boys

20 ans au service de la culture

Les Poubelle Boys
Publié le 12/11/2013

L’ARDC-La Maline célébrera son 20e anniversaire le 29 novembre prochain. Pour fêter cet événement, un programme spécial a été préparé par tous les membres de l’équipe avec le concours de la Communauté de Communes.

En vingt ans, l’ARDC (Association rétaise de développement culturel), fondée en 1993 par Paul Neveur, ancien maire de La Couarde, ancien Conseiller général du canton Nord et ancien président de la CdC, est devenue une scène incontournable. Seule salle rétaise à caractère permanent, elle propose avec actuellement un seul plateau, une programmation variée à un public diversifié. C’est toute la difficulté inhérente à sa situation de pôle culturel fort dans une île, elle doit satisfaire tout le monde. On peut voir à La Maline aussi bien des films grand public que des films d’animation pour enfants, des concerts, toutes les manifestations du spectacle vivant, des expositions ou des conférences. La Maline est également classée salle d’art et d’essai et s’est construit, au fil des années, une réputation de découvreur de talents grâce aux résidences d’artistes. En effet l’association s’investit dans le soutien à la création et offre aux artistes en résidence, outre le logement, un accompagnement technique permettant de mener à bien des projets artistiques. Tout est dans le flair des responsables de La Maline qui décident d’accueillir tel ou tel artiste plutôt qu’un autre, séjours qui déboucheront éventuellement sur des tournées artistiques et des co-productions.

Première révolution : celle du numérique

La première révolution a été celle du numérique et de la 3D. Depuis 2010 et le phénomène « Avatar », toutes les salles de cinéma se sont trouvées devant l’évidence de s’équiper rapidement en numérique et en 3D si elles ne voulaient pas perdre leurs spectateurs. La Maline s’est dotée de ce nouvel équipement dès 2011 et quelques mois plus tard, la numérisation était quasi générale partout en France. Aujourd’hui les distributeurs ne donnent plus les films en bobine de 35 mm mais uniquement sous forme de DCP (Digital Cinéma Package). Ils privilégient les salles disposant de deux écrans et imposent un nombre minimum de projections allant de 14 à 18. C’est beaucoup pour une structure de la taille de La Maline, ce qui explique que certaines séances soient peu fréquentées mais c’est le prix à payer pour avoir des sorties nationales.

La nécessité d’une deuxième salle

Pour être toujours performante, La Maline doit se moderniser. Dans le schéma actuel d’un seul plateau elle est bloquée dans son développement et dans le maintien de ses performances par l’exploitation mixte de la salle pour le cinéma, les spectacles et les résidences d’artistes. L’ouverture d’une deuxième salle faisait partie des priorités conjointes de la Communauté de Communes et de Paul Neveur dès son arrivée à la présidence de La Maline et celle-ci devrait ouvrir ses portes en 2015/2016. Ce qui permettra non seulement une meilleure exploitation artistique et financière du centre culturel, mais aussi de rénover la salle actuelle et d’agrandir le hall.

La Maline a connu des moments délicats, mais elle a pris son essor et se tourne désormais vers l’avenir. Soutenue et accompagnée par la Communauté de Communes, son rayonnement ne peut que croître, elle est déjà bien connue au Festival d’Avignon comme peuvent le constater ses responsables lorsqu’ils vont y faire leur marché culturel. Reste un challenge : faire en sorte qu’au moins tous les Rétais franchissent son seuil.

La célébration du 29 novembre : La Maline a 20 ans !

L’île a toujours eu une tradition de musiciens de fanfares, harmonies et bandas. C’est cette tradition que la CdC, dans le cadre du label Pays d’Art et d’Histoire, a décidé de mettre à l’honneur avec une exposition retraçant l’histoire des fanfares de l’île. À partir de 19 h, La Maline vous invite à fêter cet anniversaire en musique avec la fanfare de La Clique-sur-Mer. Dès 20h30 vous pourrez admirer sur scène un groupe qui connaît le succès depuis son premier passage sur la scène de La Maline : Les Poubelles Boys. Tour à tour clowns, musiciens, chanteurs, le trio lâché dans un magasin de bricolage nous fera participer à ses délires musicaux.

La soirée se clôturera en dégustant une part du gâteau d’anniversaire !

Catherine Bréjat

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires