Enfants et jeunes

Rentrée scolaire sur l'Ile de Ré

Maternelles, collégiens en hausse, élémentaires en baisse

Hélène Cassin accueille les CP le 4 septembre, dans leur classe de l’école élémentaire de La Flotte.
Publié le 06/09/2017
Maternelles, collégiens en hausse, élémentaires en baisse 5.00/5 (100.00%) 1 vote

Lundi 4 septembre, les enseignants du primaire et du secondaire étaient prêts pour assurer la rentrée des classes.

La tendance à la baisse, repérée l’année dernière semble se confirmer dans l’ex-canton sud au niveau des classes élémentaires (751 élèves en 2016, 714 cette année). Nous remarquons toutefois une légère hausse des inscriptions en maternelle (15 inscriptions en plus que l’année passée).

Cette année encore, le sud perd deux classes (une fermeture à La Flotte et une à Saint-Martin). Pour ce qui concerne le nord, on repère une stabilité tant en maternelle qu’en élémentaire (277 élèves en 2016, 281 pour 2017).

Une population enseignante stable, des actions pédagogiques nombreuses et variées

Pour le RPI (regroupement pédagogique intercommunal) des Portes (2 classes) et de Saint-Clément des Baleines (2 classes), les effectifs sont en légère baisse : 93 élèves en 2016, 82 cette année. Morgane Guillon fera sa seconde rentrée à la direction de l’école de Saint-Clément. Sylvie Gatabin occupe la direction de l’école des Portes depuis 1996. Les élèves du regroupement travailleront, cette année, sur plusieurs thèmes : Archéologie, découverte de l’environnement local, travail sur la bande dessinée, sur la calligraphie et encore sur la danse.

Les enseignants du RPI d’Ars (4 classes) et de Loix (1 classe) ont bien l’intention de renouveler une expérience pédagogique de grande ampleur après le vif succès remporté avec le projet « Je, tu, îles » dont nous avons parlé à plusieurs reprises dans nos colonnes. Un travail sur l’Afrique est en cours pour l’ensemble du RPI avec, entre autre, la collaboration d’un artiste africain et de l’association « Les amis d’Arbolé ». Sophie Couderc est directrice de l’école René Brunet à Ars depuis 1993, Christelle Houin est directrice de l’école maternelle de Loix où elle effectue sa 12ème rentrée. Une nouveauté pour la petite école de Loix, elle va recevoir un équipement informatique financé par l’association des parents d’élèves.

L’école de La Couarde (3 classes) dont Marc Irazu est directeur depuis des années, voit ses effectifs remonter de manière significative (77 élèves en 2015, 70 en 2016 et 84 cette année). Les enseignants ont mis en place un projet d’étude et de travail sur la bande dessinée.

Au groupe scolaire Paul Laidet du Bois-Plage, les effectifs sont tout à fait stables : 152 élèves pour la rentrée dernière, 150 cette année. Séverine Chanclou occupe la direction de l’école élémentaire (4 classes) depuis 2017 et Noëlle Andriot celle de la maternelle (3 classes). Sur le plan matériel, la cour de récréation a été refaite, la bibliothèque a été repeinte et le coin « jardin » entièrement réaménagé. Un projet « voile » est prévu pour les CM2 ainsi que plusieurs sorties USEP (union sportive de l’enseignement du 1er degré).

A l’école maternelle de La Flotte (3 classes), Virginie Garandel effectue sa 6ème rentrée scolaire. 2 nouvelles enseignantes occuperont un poste à mi-temps. A l’école élémentaire, Véronique Préclin, directrice pour la seconde année, a organisé la rentrée en musique, conformément aux directives du Ministre de l’Éducation Nationale. Les élèves ont interprété une série de chansons apprises l’année dernière, devant les parents venus les accompagner. Ces derniers ont pris un café offert par l’école et la municipalité. Des jus de fruits ont été servis aux élèves avant de rejoindre la classe. L’ensemble de l’équipe pédagogique est en train de mettre sur pied un nouveau projet d’école dont les axes ne sont pas encore définitivement tracés. Les enseignants continuent de s’affairer à la mise en place des nouveaux programmes avec beaucoup de détermination.

L’école primaire de Rivedoux (6 classes) est dirigée depuis 2000 par Olivier Friloux. Les effectifs sont en légère hausse. L’équipe enseignante reste inchangée. 3 classes sont équipées de matériel informatique performant. De plus, 16 tablettes et une valise vont circuler de classe en classe tout au long de l’année. Un projet piscine est établi pour l’ensemble des classes élémentaires et une classe de voile est prévue pour les CM2. Les élèves feront un déplacement par trimestre à La Maline. Un déplacement au Puy du Fou est également au programme. Les jeunes Rivedousais, eux aussi, feront leur rentrée en chantant devant les parents et les élus…

Au groupe scolaire Louis Gaucher de Sainte-Marie de Ré (7 classes en élémentaire), il n’y a aucun changement au niveau du personnel enseignant. Dominique Laud reste à la direction d’une équipe en place depuis des années. Un projet pédagogique est en cours, on attend le premier conseil des maîtres pour en définir le thème. Les effectifs (y compris les maternelles), sont en légère baisse (242 élèves l’année dernière contre 234 pour cette rentrée), ce qui n’empêche pas le groupe scolaire Louis Gaucher d’être le plus « peuplé » de toute l’île.

Jessica Lathus a quitté la direction de l’école Jules Ferry de Saint- Martin pour prendre celle de la maternelle de Sainte-Marie (3 classes), dont les inscriptions sont en hausse (69 en 2016, 78 en 2017). Deux enseignantes occuperont un poste à mi-temps.

Pour finir, Laure Cartron fera sa rentrée en tant que directrice à l’école de Saint-Martin de Ré qui vient de connaître, comme nous l’avons signalé, une fermeture de classe et qui n’en compte désormais plus que trois. Florence Godard reste à la direction de la maternelle (2 classes). Les projets pédagogiques de l’année à venir ne sont pas définitivement élaborés.

La grande nouveauté de cette rentrée scolaire, est le retour à la semaine de 4 jours et la suppression des TAP (temps d’activité périscolaire, lire p.9). Plusieurs écoles n’excluent pas l’hypothèse de la mise en place d’APC (activités pédagogiques complémentaires), voire d’activités spécifiques en dehors du temps scolaire. Nous y reviendrons.

La population enseignante connait très peu de mouvement au niveau des mutations. Il existe 48 postes de professeurs des écoles sur l’île dont 2 sont occupés à mi-temps ce qui porte l’effectif à 50, dont 5 hommes et 45 femmes.

On compte 14 directeurs ou directrices sur l’île (sur les 10 communes, 4 disposent d’une direction élémentaire et d’une direction maternelle : Le Bois, La Flotte, Sainte-Marie et Saint-Martin), 5 d’entre eux bénéficient d’une journée de « décharge », c’est-à dire qu’ils sont remplacés et sont dans leur bureau pour gérer les affaires de l’école.

 

L’école privée Sainte-Catherine à La Flotte, qui compte 3 classes, accueillera 71 élèves répartis de la manière suivante : maternelle (petite, moyenne et grande sections) : 27 élèves, CP-CE1-CE2 : 26 et CM1-CM2 : 18.

Isabelle Girard, directrice en place depuis 7 ans, nous fait part du projet pédagogique élaboré sur 4 années scolaires : les élèves travailleront sur un thème : « Autour des intelligences multiples » et principalement, à partir de la rentrée, sur les intelligences musicales, rythmiques et kinesthésiques. Les enseignantes privilégieront un travail sur le corps à partir de la lecture d’un conte africain en utilisant des instruments de musique africains avec la collaboration d’intervenants extérieurs.

 

Les effectifs scolaires de la rentrée 2017, comparés à ceux de 2016

tableau-effectifs

A la suite d’une autopsie précise de ce tableau, nous recensons 163 élèves en CM2. Un « réservoir » important pour le collège des Salières même s’il ne faut pas exclure l’éventualité de départs pour le collège Fénelon de La Rochelle.

 

Au collège des Salières, les effectifs remontent…

La courbe qui était en baisse régulière depuis ces dernières années est en train de s’inverser : 550 élèves en 2014, 522 en 2015, 474 en 2016, 510 collégiens sont inscrits pour la rentrée 2017.

Eliane Longeville, Principale, effectue sa 8ème rentrée. Elle est assistée de Jean-Yves Sanchez-Opériol, Principal adjoint (en poste depuis 4 ans) et de Sylvie Camps arrivée en 2015 dans l’établissement. Cette équipe de direction apprécie et juge comme un mouvement positif l’analyse des chiffres annoncés.

Depuis 2013, l’établissement de Saint-Martin de Ré a perdu une classe chaque année. Pour cette rentrée scolaire le nombre va stagner en restant à 20 (5 classes de 6ème, 5 classes de 5ème, 5 classes de 4ème et 5 classes de 3ème). Le nombre de professeurs est de 39 (il était de 40 en 2016 et 41 en 2015). Peu de changement chez les enseignants, si ce n’est l’arrivée de Fanny Brezault (professeur de physique-chimie).

Pour ce qui concerne la mise en place de la réforme des collèges, Eliane Longeville se félicite de sa réussite. « Tout s’est très bien passé, il y a eu un gros travail d’investissement de la part des enseignants. Nous allons continuer sur notre lancée » nous confie-t-elle.

L’option « sports nautiques » (surf, voile, paddle, natation) est reconduite et s’adresse à un groupe de 16 élèves de 5ème, 4ème et 3ème, sur un créneau de 3 heures (au lieu de 2 heures l’année dernière). Une nouveauté : on retrouve la section bi-langue (qui avait disparu en 2016-2017), s’adressant également à 16 élèves (classes de 6ème) sur un créneau de 4 heures d’anglais et de 2 heures d’allemand.

A la fin de chaque année scolaire, les enseignants élaborent un programme d’actions. Il y en a une trentaine au total établies sur trois thèmes : « culture », « sport », « santé et citoyenneté » avec le soutien financier de la CDC et du département. Dans ce cadre, signalons un projet de deux voyages (dont l’un est prévu pour Berlin), un stage de voile est programmé et, une innovation cette année : un atelier de pratique artistique pour les classes de 5ème.

Sur le plan matériel, l’aménagement de l’aire de jeux est terminé avec la mise en place de trois terrains de beach-volley.

Le restaurant scolaire fonctionnera selon les mêmes principes de self-service et accueillera 96% des élèves inscrits.

tableau-collège

Jacques Buisson

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires