Tourisme

Aménagement du site du Phare des Baleines

Achèvement de la première tranche de l'aménagement du Phare des Baleines

Un énorme projet, financé grâce à l’écotaxe

L’équipe du projet : Lionel Assier, Marie-Christine Lacoste et les élus, Lionel Quillet, Gilles Duval, Alain Viguier et Michel Auclair, à l’entrée du tout nouveau parking du Phare
Publié le 19/04/2017
Un énorme projet, financé grâce à l’écotaxe 5.00/5 (100.00%) 2 votes

La première phase des travaux d’aménagement du site du Phare des Baleines vient d’être livrée.

En présence de Gilles Duval, maire de Saint-Clément et de Michel Auclair, maire des Portes ainsi que des responsables des équipes qui ont mené et suivi le projet, Lionel Quillet, président de la Communauté de Communes de l’Ile de Ré et vice-président du Département de la Charente- Maritime a présenté à la presse, sur le terrain, le projet de réhabilitation du site du Phare dans son ensemble et l’aménagement qui sera proposé pour la saison 2017, compte tenu des travaux déjà réalisés.

La pointe des Baleines et son phare constituent l’un des sites touristiques majeurs du département.

C’est un site classé qui accueille de 600 000 à 800 000 visiteurs par an et 160 000 pour le seul phare. Or, au fil des années, les conditions d’accueil du public étaient devenues indignes, a fortiori par temps de pluie quand, à cause d’une aire de parking insuffisante, les automobilistes étaient contraints de se garer là où ils le pouvaient, c’est à dire dans les champs voisins, aux risques d’insécurité pour tous les utilisateurs et de difficultés d’accès pour les secours.

2004 – 2016 : 12 ans d’instruction du dossier

Le projet remonte à 2004, avec Léon Gendre et le Département mais la réflexion sur l’aménagement de ce site exceptionnel a commencé dans les années 1990. Douze années et l’acharnement des élus en charge du dossier auront été nécessaires pour satisfaire à toutes les obligations administratives selon des procédures complexes (y compris les réformes de celles-ci !) et pour aboutir. Trois ministres de l’environnement successifs auront eu à se pencher sur le projet pour autant d’avis favorables rendus, le dernier, en juillet 2016, avec, enfin, un avis favorable au permis d’aménager. « Le ministère de l’environnement a sans cesse fait des demandes derrière ce projet qui est l’un des plus travaillés, en France, peut-être », précise Lionel Quillet.

Et de citer aussi, parmi les obstacles, l’action d’une association de Saint Clément « dont toutes les demandes ont été prises en compte et qui, malgré cela, a déposé un recours en référé pour faire arrêter les travaux… J’entends bien que l’aire de stationnement peut être considérée comme une gêne pour les riverains » mais qu’on ne se dise pas association de protection de l’environnement mais bien association de défense des intérêts des riverains, tacle le Président Quillet.

 

Vue d’ensemble du projet d'aménagement du phare des Baleines sur l'île de Ré

Vue d’ensemble du projet

 

Le projet couvre 1/5ème du territoire de la commune de Saint-Clément des Baleines

Parking Canot de Sauvetage, aménagement phare des Baleines

Le parking du canot de sauvetage paysagé

Le projet s’étend sur toute la zone du site du Phare. Il a été conçu dans le respect des exigences de le Loi Littoral, de l’architecture locale, en privilégiant l’aspect visuel de la perspective du Phare avec préservation des essences locales existantes et plantations à l’identique.

Ainsi, l’aire de stationnement principale dite « naturelle » est conçue sans ciment ni bitume et prévoit un support de roulement permettant l’infiltration de l’eau dans le sol. Elle comporte 308 places de stationnement (7 pour les camping-cars et 10 pour les personnes à mobilité réduite) réparties en trois bandes séparées par de petits talus végétalisés. En outre, 27 places seront aménagées à proximité de la zone des commerces (dont 2 PMR), dont une partie réservée aux commerçants et riverains, en période de forte affluence. Enfin, la zone de stationnement dite « du canot de sauvetage », jusque-là assez peu fréquentée parce qu’à l’écart des principaux axes de circulation devient un parking aménagé de 22 places ceint de plantations et qui conserve ainsi, à défaut de son état sauvage non travaillé, un aspect naturel assez réussi.

Depuis le parking, des cheminements piétons sont prévus, lesquels mèneront à une esplanade plantée et entourée de murets bas en pierre naturelle qui permettront de s’asseoir pour admirer la perspective aboutissant au grand phare et à la vieille tour, perspective bornée par des boisements, de part et d’autre, pour la plus grande mise en valeur des bâtiments classés.

 

Aménagement paysagé et plantations sur le site du phar des baleines à St Clément

Préservation des essences locales existantes et reboisement : 17030 plantations effectuées et aménagement de noues pour permettre la circulation de l’eau

 

Octobre 2016 – mars 2017 et octobre 2017 – mars 2018 : deux phases de travaux.

Objet de la phase 1 des travaux, le parking principal pour partie et le petit parking du canot de sauvetage viennent d’être livrés et sont en service pour cette saison. Le reboisement prévu a été également mené à bien, cet hiver, avec 17 000 plantations réalisées. Loin d’être oubliés, les déplacements à vélo sont encouragés puisque des appuis-vélos sont d’ores et déjà disposés à l’entrée de la zone des commerces.

Informations pratiques pour la saison 2017

Un panneau « sens interdit, sauf riverains » est installé devant l’accès direct au phare et un panneau « stationnement obligatoire » est installé devant l’entrée de la nouvelle aire principale de stationnement. La zone de stationnement bitumée habituelle devient accessible uniquement aux riverains, commerçants, livreurs et autocars. Les places ont été numérotées par la mairie et des identifiants pour les véhicules ont été remis aux riverains et commerçants afin qu’ils puissent être repérés par la police municipale. Les visiteurs qui tenteraient de stationner sur cette aire seront verbalisés.

Le parking est gratuit pour le moment mais il pourrait devenir payant, à terme, de façon à couvrir les coûts liés à la sécurité supportés par la commune de Saint Clément et ceux supportés par le Département pour l’entretien paysager, notamment.

 

Aménagement phare des baleines sur l'île de Ré : situation des travaux été 2017

Les travaux de la phase 1 réalisés à ce jour

 

La phase 2 des travaux, « la plus valorisante » pour le site, une fois l’aire principale de stationnement achevée, consistera à aménager le parking pour les riverains et commerçants et à retravailler sur le cheminement avec le visuel sur l’axe du phare et sa découverte progressive. Le chantier sera officiellement terminé au printemps 2018.

Le projet est évolutif

Viendra néanmoins une phase 3 qui consistera, en 2019, à retravailler la zone des commerces, les propriétaires étant incités à rénover leurs bâtiments de façon à ce que ceux-ci s’intègrent de façon cohérente dans l’ensemble du site. Enfin, l’observation des différents flux dans les saisons 2017 à 2019 pourra amener à des aménagements complémenta ires. Le projet est, en effet, évolutif compte tenu de la réserve foncière existante, notamment avec le rachat des infrastructures de « l’Arche de Noé » par le département.

« Sans l’écotaxe, un tel projet n’aurait pas été possible »

Le coût global du projet est de 3 071 000 € HT financé sur le produit de l’écotaxe, à 50 % par le Département de Charente-Maritime et 50 % par la Communauté de Communes de l’Ile de Ré. Lionel Quillet et Gilles Duval s’accordent à dire que, sans l’écotaxe, un tel projet n’aurait pas pu voir le jour.

Se réjouissant de ces travaux d’aménagement du site du Phare qui voient enfin le jour et faisant le lien avec la reconstruction de la Digue des Doreaux, le maire de Saint-Clément insiste sur le nombre et la qualité des travaux en cours sur sa commune : « on va pouvoir aller à pied du Pas de la Digue jusqu’audelà du Phare des Baleines » en jouissant de la plus belle promenade … de l’Ile ! Il cite aussi les travaux de voierie menés parallèlement, à savoir l’aménagement de la Rue du Phare, toujours en financement 70% Département et 30% Commune. Le département finance également les travaux à venir de réaménagement des giratoires d’accès au Phare.

C’est là un grand projet que mène le Département et, à l’horizon 2018- 2019, une réalisation qui donnera à voir et visiter ces emblèmes du patrimoine rétais harmonieusement mis en valeur dans le respect de leur environnement naturel, assortie d’une garantie de sécurité de circulation pour le public.

Jocelyne Chrétien

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • Evefon
    Publié le 20 avril 2017

    Pourquoi le parking deviendrait-il payant? D’accord il faudra l’entretenir mais les visiteurs paient déjà l’écotaxe et la taxe de séjour. Quant aux rétais, ils paient aussi leurs impôts. Arrêtez de prendre les gens pour des vaches à lait. Vous avez voulu garder le pont payant au tarif max c’est suffisant.

    Répondre
  • Donpere
    Publié le 20 avril 2017

    Que ceux qui déposent des recours abusifs soient poursuivis lorsque la justice leur donne tort, cela calmera les ardeurs de certains et fera gagner du temps à tout le monde.

    Répondre