Aide et humanitaire

Aventure humanitaire

Deux jeunes de Loix(île de Ré) ont participé aux Bab el Raid

Deux jeunes Loidais dans le désert

Eva et Etienne prêts à planter le palmier dattier.
Publié le 07/03/2017
Noter cet article

Eva et Etienne ont participé à la seconde édition du « Bab el Raid » du 5 au 17 février.

Eva Guerlain, 19 ans, est étudiante à l’Ecole Supérieure de Commerce de La Rochelle (école partenaire du « Bab el Raid »). Etienne Schneider, 20 ans, est contrôleur au port de La Pallice. Ce sont deux jeunes Loidais qui ont décidé de se lancer dans une aventure passionnante qui devait les conduire au bord du désert marocain.

Dans un premier temps, Eva devait être accompagnée par Louise Franchet, mais cette dernière a été retenue, au dernier moment, par des examens professionnels et n’a pu prendre le départ. Etienne l’a remplacée. Louise a suivi de très près, et avec beaucoup d’intérêt, toutes les péripéties du parcours.

Le « Bab el Raid » a été mis en place à l’initiative de « Maienga », une association qui organise plusieurs rallyes (comme, par exemple le « Rallye des Gazelles » qui relie Paris au Maroc et qui s’adresse davantage aux professionnels).

L’association « Ré O Sable » a été créée, à Loix, afin de collecter les fonds nécessaires pour la participation à l’épreuve.

 

Bab el Red : La 205 de l'île de Ré n'a pas peur du sable

Eva et Etienne dans leur périple.

 

Un rallye soigneusement préparé

Il a fallu, bien-sûr, préparer le véhicule, ce qui a été fait dans un garage d’Ars en Ré. Mais nous devons surtout signaler que le côté sportif du « Bab el Raid » est largement dépassé par l’aspect humanitaire. Les participants avaient pour objectif de récolter 9000 euros (ils en ont obtenu 9600), afin de planter 1200 palmiers-dattiers dans la région de Ouarzazate. L’argent qui restait a été utilisé pour procurer des citernes d’eau ainsi que du matériel agricole.

Un trajet, « aller-retour », effectué en 12 jours

72 véhicules étaient prêts pour le départ, le 5 février dernier, devant l’école « Sup de Co » à La Rochelle. Eva et Etienne sont arrivés à Tarifa le 8 au matin, et ont effectué la traversée, en bateau, pour gagner Tanger à 11 h 30. Ensuite, direction Meknès, pour arriver le 9 aux portes du désert. Une fois sur les lieux, le 13, les deux concurrents rétais ont passé une matinée à planter les palmiers-dattiers en présence d’agriculteurs locaux. Après la séance de plantation, ce fut le départ de la « spéciale » : 98 kilomètres effectués en 2h58.

Le 15 au matin, on préparait le retour. Eva et Etienne sont arrivés le 17 dans la soirée à La Rochelle, classés en 12ème position sur 71 (il n’y a eu qu’un seul abandon). 6200 kilomètres parcourus, deux nuits passées dans le désert, en autonomie, les deux compagnons sont revenus enchantés de cette expérience. Ce qui les a surtout marqués, c’est la solidarité entre les équipages. Ils ont eu un petit problème à l’aller, leur voiture bloquée dans les cailloux a été remorquée par l’équipage qui les suivait. Un autre souvenir : ils ont passé presqu’une nuit à démonter le moteur d’une voiture appartenant à d’autres concurrents pour leur permettre de repartir le lendemain.

Eva et Etienne sont prêts à recommencer. Ils remercient tous les sponsors ainsi que tous ceux qui les ont soutenus moralement, famille et amis.

Jacques Buisson

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires