Culture

Festival

Attention vibrations frissons, le festival « 3 jours en mai » devient « Résonne »

À tout juste 15 ans, Sarah Nemtanu obtient à l’unanimité une médaille d’or en violon et en musique de chambre.
Publié le 15/04/2019
Noter cet article

Pas question d’âge de raison pour cette 7ème édition, la nouvelle version de ce rendez-vous d’exception s’annonce décomplexée !

Partout sur le globe on convoite le talent de Sarah Nemtanu, premier violon solo de l’Orchestre National de France. Ses prestations dans les plus belles salles du monde lui valent systématiquement les plus grands éloges, sa générosité à partager et transmettre son art l’adhésion d’un public large. Si la presse aime à rappeler que c’est elle qui doublait Mélanie Laurent interprétant le concerto de Tchaïkovski pour le film Le Concert, ou encore qu’elle a coaché Dany Boon pour son rôle de musicien dans « Radin », ce que l’on ignore en revanche c’est son attachement à l’île de Ré. C’est pour mettre davantage encore en valeur ce petit bout de terre où « l’horizon lointain, les couleurs, la lumière, le mouvement de l’eau qui véhicule les ondes, ont une part d’influence sur les sonorités et l’interprétation des oeuvres » qu’elle a imaginé pour nous 3 soirées exaltantes.

Une page se tourne avec « Résonne » mais la formule reste inchangée : un festival chaleureux, convivial autour d’un programme exigeant servi par les meilleurs musiciens du moment.

Mozart, Haydn, Ravel…

Le concert d’ouverture donnera le ton jeudi 25 avril avec une musique qui sonne : la sonate. Classique, post-romantique ou moderne, Sarah Nemtanu accompagnée de son complice Romain Descharmes (considéré par les critiques comme l’un des meilleurs pianistes français de sa génération) nous fera voyager de Mozart à Ravel avec un crochet « dans le caractère populaire roumain » de Georges Enesco.

Lauréat de plusieurs concours Internationaux, le Quatuor Ellipse s’immiscera le lendemain au coeur de ce duo de charme pour aromatiser l’une des oeuvres les plus considérables dans le domaine de la musique de chambre : l’opus 21 d’Ernest Chausson.

La soirée de clôture réserve « une surprise à laquelle tout le monde est invité à participer » annonce Sarah, et l’occasion de découvrir le talent de trois jeunes virtuoses très en vue : Damien Calatayud et les frères Kioumarz et Houcheng Kian.

25 et 26 avril : Église de Loix à 20h30
Samedi 27 avril : salle Vauban à Saint-Martin, même heure
Infos sur FB/festivalresonne et réservations festivalresonne@gmail.com

Marie-Victoire Vergnaud

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires