Sports

Les trophées sportifs de la Communauté de Communes 2017

Sacha Poitte-Sokolsky en plein match de ultimate frisbee lors des championnats du monde 2017 à Royan © Focus magazine

Ré à la Hune décerne son coup de coeur à Sacha Poitte-Sokolsky joueur d’Ultimate très prometteur !

Sacha Poitte-Sokolsky pendant le match contre l’Allemagne lors des Championnats du Monde d’Ultimate sur sable à Royan. © Focus magazine
Publié le 06/07/2017
Ré à la Hune décerne son coup de coeur à Sacha Poitte-Sokolsky joueur d’Ultimate très prometteur ! 5.00/5 (100.00%) 1 vote

A l’issue des Championnats du Monde sur sable d’Ultimate qui viennent de se terminer à Royan le 24 juin dernier (lire ci-contre), Sacha Poitte-Sokolsky, un jeune Rétais de 21 ans s’est distingué en décrochant une médaille de Bronze en équipe de France Open, juste derrière les USA et la Grande-Bretagne.

L’Ultimate, un sport encore méconnu… Vous ne connaissez pas l’Ultimate ? C’est la discipline sportive où l’on utilise le frisbee. Comment Sacha Poitte- Sokolsky en a-t-il fait son sport de prédilection ? Nous l’avons rencontré pour en savoir plus…

Ré à la Hune : A quel moment avez-vous découvert cette discipline sportive ?

Sacha Poitte-Sokolsky : A l’école primaire de La Flotte, après la classe, on jouait au frisbee dans la cour. Un peu plus tard j’ai rejoint les Ré Flying Oysters, le club d’Ultimate de l’Ile, et Raphaël Mathé, ancien président et initiateur du club, très investi dans le développement de ce sport. Les réunions du club se tenaient à la crêperie La Fiancée du Pirate, restaurant dont ma mère s’occupe avec Christian et Sylvie Delval et c’est tout naturellement qu’on discutait tous ensemble. D’un loisir c’est devenu mon sport passion ! J’ai attrapé le virus ! En 2012, je deviens donc licencié. De 2012 à 2014 je suis en Equipe de France Junior puis en 2015 et 2016, en Equipe de France catégorie adulte mixte et depuis 2017 en Equipe de France Open (équipe uniquement masculine).

Qu’est-ce qui vous plaît dans ce sport ?

J’ai toujours adoré les sports collectifs et partager la performance avec mes co-équipiers. L’aspect physique de ce sport est très important car il faut courir vite, sauter le plus haut possible, enchaîner les courses rapides, être précis dans les passes. La condition physique est donc primordiale. J’aime aussi le côté fair-play de ce jeu. Il n’y a pas d’arbitre. On s’auto-arbitre. Tous les joueurs doivent connaître le règlement et l’appliquer avec le plus grand respect. Il y a d’ailleurs dans chaque compétition un Trophée de l’esprit d’équipe. A chaque fin de match chaque équipe note l’équipe adverse.

Vous êtes un jeune étudiant en fac de sport à Nantes et vous avez déjà un beau palmarès sportif : Vice-Champion d’Europe moins de 20 ans en Equipe de France en 2012, Médaille de Bronze aux Championnats d’Europe en catégorie mixte en 2015, 4ème aux Championnats du Monde à Londres en Equipe de France catégorie mixte en 2016, et aussi Champion de France en titre avec votre club de Pornichet, le TCHAC…

Quel est votre prochain objectif ?

Nous visons la médaille d’Or aux Championnats d’Europe en octobre prochain qui auront lieu en Italie ! Un autre objectif nous tient à cœur, c’est de faire connaître, avec nos performances, ce sport à travers les medias et donner l’envie à des sponsors de s’investir dans cette discipline. Ce sport qui vient de Californie est assez récent. Il a vu le jour dans les années 50/60 et est encore méconnu en France – 4000 licenciés vs des centaines de milliers aux USA – C’est cette nation qui domine largement les compétitions. Les Championnats du Monde d’Ultimate sur sable qui ont eu lieu à Royan ont eu un écho médiatique qui a dopé les retombées via le web, les réseaux sociaux et France TV sport qui a retransmis les matchs. A l’image de sports comme le hockey sur glace par exemple il faut du temps et des événements d’envergure pour que les choses changent et évoluent.

Nul doute que la motivation de ce champion et ses excellents résultats contribuent au développement de cette discipline et pourquoi pas au rêve ultime des Jeux Olympiques… Aux parents qui cherchent une activité sportive novatrice pour leurs enfants pensez à l’Ultimate ! Renseignements : Ré Flying Oysters www.reflyingoysters.fr.

 

équipe de France d'ultimate frisbee avec Sacha Poitte-Sokolsky en plein match lors des championnats du Monde à Royan

Notre champion rétais numéro 22 qui revient avec le bronze. L’équipe Open finit 3ème, une belle performance. © Focus magazine

 

COMMENT SE JOUE L’ULTIMATE ?

L’ultimate est un sport collectif utilisant un disque opposant deux équipes de sept joueurs. L’objectif est de marquer des points en progressant sur le terrain par des passes successives vers la zone d’en-but adverse et d’y rattraper le disque, qui pèse 175 g.

L’ultimate se pratique dans sa version la plus courante sur terrain en herbe à l’extérieur (7 contre 7), mais peut aussi se pratiquer sur un terrain de handball (intérieur, 2 équipes de 5 joueurs), ou sur la plage (5 contre 5).

Les règles sont légèrement aménagées lorsqu’on souhaite le pratiquer en gymnase ou sur plage. On y retrouve plusieurs divisions : open (aucun impératif de sexe ; il n’existe pas de catégorie masculine, mais la division open y est tout de même souvent assimilée), femmes, mixte (4 hommes/3 femmes ou 4 femmes/3 hommes). Il existe également des divisions selon les âges : junior, adulte, master et grand master.

L’ultimate se pratique également dans une version adaptée aux personnes handicapées physiques : on l’appelle ultimate fauteuil.

 

Florence Sabourin

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires