Environnement

Enquête publique - Plan de Prévention des Risques Naturels - Les Portes en Ré

L’ASSIP émet un avis défavorable au PPRN

Philippe de Longvilliers, président de l’ASSIP
Publié le 06/09/2017
L’ASSIP émet un avis défavorable au PPRN 5.00/5 (100.00%) 1 vote

Association cinquantenaire de protection de l’environnement de l’Ile de Ré, l’ASSIP incite la population à participer à l’enquête publique du PPRN en cours jusqu’au 20 septembre.

Elle exprime formellement un avis défavorable au PPRN dans sa rédaction actuelle et formule plusieurs observations.

Une position argumentée

Elle estime que les hypothèses prises par l’Etat concernant la rupture des digues relèvent de l’erreur manifeste d’appréciation et conduisent à une évaluation excessive des secteurs soumis à des risques. L’hypothèse de rupture ou de ruine systématiques des digues tous les 300 m, ne correspond à aucun évènement connu et apparaît donc irréaliste.

Le règlement définit les règles à respecter permettant dans certains cas d’agrandir des bâtiments et des logements existants : elle ne sont pas toujours réalistes et risquent d’être la source de nombreux litiges.

Par ailleurs, l’ASSIP estime que les mesures préconisées dans le PPRN concernant les aménagements autorisés, avec notamment la création d’étages et les surélévations des planchers et des dalles des nouvelles constructions risquent de modifier et de dégrader la qualité et l’identité du paysage urbain de la commune.

Des observations visant à rendre le PPRN acceptable et efficace

L’association portingalaise demande ainsi que l’Etat revoit le plan de zonage en prenant en compte une hypothèse de bréchage réaliste. Plus généralement, elle souhaite qu’il prenne davantage en compte les ouvrages et mesures locales de protection et de sauvegarde. Elle estime qu’il faut renforcer les moyens d’entretien et de renouvellement des ouvrages. A son sens, le règlement du PPRN doit être modifié afin de permettre le développement d’activités artisanales ou de services et l’implantation de logement à loyers modérés mais aussi qu’il soit adapté de manière à rendre les règles mieux applicables et plus claires.

 

Informations communiquées par l’ASSIP

Les documents à consulter sont disponibles en Mairie ou sur www.ASSIP.re.

Les observations à formuler sont à adresser avant le 20 septembre au commissaire enquêteur par écrit à la Mairie, ou par oral lors d’un entretien avec celui-ci.

Vos observations peuvent également être envoyées par mail à l’adresse

pref-envir-pref17@charente-maritime.gouv.fr.

 

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires