Commerce

Nouveauté

« Il est frais mon poisson ! »

Que rapporte « Mon pote » aujourd’hui ? À suivre sur l’ardoise du jour dès le 25 juin !
Publié le 06/06/2018
« Il est frais mon poisson ! » 4.17/5 (83.33%) 6 votes

La nouvelle poissonnerie « Le Coureauleur » ouvrira fin juin à Rivedoux. Au menu qualité et fraîcheur pour le meilleur de la mer.

On l’attendait depuis longtemps. Tellement longtemps d’ailleurs que plus personne ne se souvient depuis combien d’années il n’y avait plus eu de poissonnerie à Rivedoux. Vingt, trente ans ? Même monsieur le maire ne saurait le dire, mais ce qui est sûr c’est qu’il se réjouit de cette implantation qui vient compléter la proposition de la commune déjà fort bien pourvue en commerces de bouche.

Seul manquait le poisson, qu’on imagine à profusion sur une île et qu’on peine pourtant à trouver en direct des professionnels de la pêche artisanale. Et de fait, si dans les années 1960 les métiers de la mer généraient près de 800 emplois pour 600 marins rétais, on ne compte plus aujourd’hui que cinq bateaux (et encore) en activité. Parmi eux, le coureauleur « Mon pote » d’Alain Porsain. Déjà bien connu pour la qualité de ses huîtres et vanets qu’on retrouve sur toutes les bonnes tables de l’île, le Rivedousais, qui incarne la troisième génération d’une grande famille de pêcheurs, perpétue la tradition.

Comme chaque matin, en ce 1er juin « Mon pote » était en mer très tôt alors qu’il faisait encore nuit, pour cueillir ses douceurs.

Retour de pêche à 17 heures, préparation soignée et dégustation en terrasse

De retour en fin d’après-midi le bateau d’Alain est chargé de merluchons, maigrettes, bars et d’une trentaine de kilos des dernières seiches déjà réservées par les restaurants habitués. Bientôt c’est à nous que seront proposées ces fraîcheurs.

En boutique c’est Sophie qui s’apprête à officier. Elle a changé de vie et investi toute son énergie dans cette nouvelle aventure professionnelle. Tout juste sortie de formation au lycée maritime de La Rochelle, elle s’est fait connaître à la Criée où elle prévoit de se procurer le complément des étals.

Bien sûr le poisson elle savait le préparer : « J’ai toujours aimé cuisiner, mais je tenais vraiment à parfaire mes connaissances pour choisir les meilleurs produits et soigner le geste de la levée de filets ou de la couture en portefeuille par exemple ».

Dans le viseur : l’ardoise qui annoncera chaque jour la récolte de « Mon pote ».

En terrasse côté jardin (en plus du parking intérieur, une aire de jeux et des équipements sportifs vont être installés dans l’ancien bois du camping des Tamaris), on pourra croquer les huîtres-noisette des parcs d’Alain à La Flotte. Pour les accompagner, Sophie s’est attaché les conseils de Jean-Luc Pouteau, ami en retraite à La Couarde (le « Meilleur sommelier du monde » édition 1983 tout simplement !). Ensemble ils ont conçu une carte sommaire des essentiels à prix doux (trois blancs, deux rosés, deux rouges, un champagne et la Bière de Ré).

Une poissonnerie qui ne mène pas ses clients en bateau en somme !

Marie-Victoire Vergnaud

 

Rond-point Albert Sarraut

17940 Rivedoux-Plage

Ouverture à l’année

Arrivage quotidien

Possibilité de dégustation sur place

 

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires