Culture

Assemblée Générale

Flottille en Pertuis : une association qui a le vent en poupe

Bateaux de Pertuis, bâteaux d’ici : ici lors des Rendez-vous de R2 201
Publié le 12/06/2018
Noter cet article

Samedi 12 mai, après avoir présenté l’ordre du jour, Bernard Ancel, président, a dressé un constat tout à fait positif de la vie de l’association, puis, a laissé la parole aux différents intervenants.

Mélanie Chausserais s’est exprimée sur le bilan des activités du musée du Platin, dont elle assure la responsabilité. Rappelons que le musée est géré par Flottille en Pertuis. L’intervenante a fait part des nouveaux aménagements effectués au rez-de-chaussée, ainsi que dans l’espace boutique. Des panneaux ont été installés dans la cour du musée, ce qui ne peut qu’inciter le public à franchir la porte d’entrée… En 2017, 2869 visiteurs ont été recensés, résultat bien supérieur à celui réalisé l’année précédente. Les visites guidées, les ateliers prévus pour les enfants, organisés durant les vacances scolaires, ainsi que les différentes visites accompagnées s’adressant aux groupes, ont été un véritable succès. Mélanie Chausserais a insisté sur la qualité d’une offre pédagogique adaptée, inventive et dynamique. Non seulement, des élèves de toute l’île sont, régulièrement, accueillis par le musée, mais celui-ci se déplace, aussi, dans les classes, muni de mallettes pédagogiques et d’une série de supports sous forme de tableaux.

Le musée du Platin participe aux grandes manifestations nationales (Le mois de l’environnement, La nuit des musées, Les journées du patrimoine), ainsi qu’à des animations locales, comme le festival « Architecture + Patrimoine ».

Une structure rayonnante de vie

Sur les douze bateaux régulièrement amarrés au port de La Flotte, six d’entre eux sont classés « monuments historiques ». L’Amphitrite, dont nous parlerons plus loin, fait partie du lot. D’autres membres, ou amis de la « Flottille », ont leur embarcation à La Rochelle, Oléron ou Marennes. Récemment, l’association a eu l’idée de lancer un projet de communication interne destiné à tous ces propriétaires qui partagent la même passion. C’est ainsi que « Flottille infos » a vu le jour sous l’impulsion, entre autres, de Jean-Marc Brault de Bournonville. Il s’agit d’une page d’informations, accessible sur internet. Le même Jean-Marc Brault de Bournonville a, ensuite, présenté les bateaux de la flottille, en faisant visionner à l’assemblée une série de diapositives.

Avant de procéder au vote sur les deux rapports (moral et financier), qui ont été approuvés à l’unanimité, Bernard Ancel a insisté sur une animation incontournable, organisée par l’association, « Les Rendez-vous de l’île de Ré », qui se dérouleront les 9 et 10 août prochains. Selon lui, cette manifestation estivale, qui attire beaucoup de monde, doit insister sur le côté démonstratif des manoeuvres effectuées par les voiliers. Il ne s’agit pas d’une régate. L’objectif de cette parade est de sensibiliser, d’attirer l’attention du spectateur sur l’évolution des vieux gréements. Le lendemain, à marée basse, les bateaux seront échoués et les différents équipages répondront aux questions du public, tout en partageant la dégustation de quelques huîtres…

Avant la clôture de l’assemblée générale, Léon Gendre, maire de La Flotte, a pris la parole pour faire part de l’intérêt qu’il porte aux regards des activités de l’association.

Les responsables ont, ensuite, convié les participants à venir partager un apéritif-déjeuner préparé dans l’enceinte du musée du Platin.

Jacques Buisson

 

EXPOSITION TEMPORAIRE

« Bateaux de pertuis, bateaux d’ici »

Jean-Marie Chauvet en a profité pour présenter l’exposition temporaire dont il est le « maître d’oeuvre ».

Cette exposition a pour sujet les bateaux de pertuis et plus particulièrement, le bateau Amphitrite, propriété de Roger Touton, membre de l’Association. L’objectif est de montrer au public qu’un bateau peut être classé Monument Historique au même titre qu’un bâtiment et que cela entraîne par la suite une vaste campagne de restauration si nécessaire, faisant appel à l’ensemble des savoir-faire de la charpenterie de marine.

« Naviguer sur un bateau en bois comme l’Amphitrite », tel était l’un des sujets de l’exposition. L’Amphitrite a été construit en 1927, il fait partie de la « Flottille » depuis trente ans. C’est un bateau à fond plat, facile à manoeuvrer dans les pertuis. Roger Touton (qui succède à Jean-Marie Chauvet) s’est attardé sur la présentation et le commentaire des onze panneaux qui tapissent l’étage du musée. L’un des principaux objectifs de l’association est d’identifier les bateaux représentant un intérêt patrimonial et qui sont en « danger » de disparition, et de leur trouver des propriétaires. Les responsables de « Flottille en Pertuis » mettent en avant l’intérêt qu’ils portent dans la sauvegarde, la restauration, l’entretien des vieux gréements. Une passion qu’ils s’efforcent de transmettre aux jeunes générations…

L’exposition est ouverte au public.

 

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires