Patrimoine

Commémoration - Loix

Une fête du 14 juillet placée sous le signe du souvenir

Une petite Loidaise vend des coquelicots
Publié le 01/08/2018
Noter cet article

L’Amicale des anciens combattants de Loix, avait décidé d’anticiper pour commémorer le centième anniversaire de l’armistice de 1918.

Le général Maurice Lardet, président de l’Amicale, ruminait, depuis un certain temps, l’idée d’organiser une journée du souvenir. En effet, cette année 2018 marquera le centième anniversaire de la fin du premier conflit mondial. Avec l’ensemble des responsables de l’association, la décision a été prise de procéder à cette célébration le jour du 14 juillet. Les initiateurs ont, immédiatement, reçu le soutien du Club des aînés, de la municipalité, ainsi que de nombreux bénévoles.

Fête du souvenir

Fête du souvenir

Une organisation soigneusement préparée

Dès 9h30, les gens venaient s’inscrire pour participer à un grand jeu de l’oie, intitulé : « Sur la trace des Poilus ». Il s’agissait de répondre à un ensemble de questions ayant une relation directe avec l’histoire de la guerre de 1914-1918.

Un « Jardin du souvenir » était placé devant l’église. On y plantait des bleuets et des coquelicots, confectionnés, en papier, par un groupe d’organisatrices.

Dans la salle de la mairie, se tenait une exposition d’objets de l’époque : obus sculptés, casques, médailles, titres et décorations militaires, ainsi qu’une foule de documents traitant de la période.

Le public a pu se rafraîchir et se restaurer à la « Guinguette du Poilu », en partageant la « ration du combattant ». Au coeur de la salle des fêtes, les participants étaient conviés à participer à la projection du film « Apocalypse ».

Le Jardin du souvenir.

Le Jardin du souvenir

Un rassemblement intergénérationnel

À 12 heures précises, une cérémonie a eu lieu sur la place de l’église, en présence de plusieurs porte-drapeaux. Lionel Quillet, maire de Loix, s’est félicité de la réussite de cette manifestation. Michel Lecoq (habitant le village, et ancien ténor), a entonné La Marseillaise, reprise en choeur par la foule. Maurice Lardet a, ensuite, pris la parole pour remercier tous les bénévoles qui ont contribué au succès de cette journée.

Les « Gabiers de Ré » ont interprété une série de chants marins. En début d’après-midi, la chorale « Ré-Sonance » a proposé un répertoire de chants patriotiques de l’époque.

Le soleil était au rendez-vous, un complice idéal pour assurer le succès de cette journée. Nous ne manquerons pas d’adresser un coup de chapeau à Maurice Lardet, ainsi qu’à son épouse Dominique qui ont parfaitement réussi à faire passer un message éminemment citoyen : le combat pour la paix reste et restera indissociable du devoir de mémoire…

Jacques Buisson

Les porte drapeaux lors de la cérémonie de commémoration

Les porte drapeaux lors de la cérémonie de commémoration

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires