Culture

Programme La Maline

Cet été, voyagez en Pays Mongol avec le Khan Bogd Ensemble

Les masques et les costumes intercèdent entre le réel et le merveilleux
Publié le 02/08/2017
Cet été, voyagez en Pays Mongol avec le Khan Bogd Ensemble 4.00/5 (80.00%) 1 vote

A l’occasion des 20 ans de l’association franco-mongole Archipel Nomade, La Maline accueille le Khan Bogd Ensemble pour une immersion totale dans l’art traditionnel mongol.

Du 3 au 10 août, les quinze artistes venus des steppes lointaines nous accueillent dans leur yourte. Une exposition d’art et de culture mongole se tiendra aux mêmes dates dans le hall de La Maline, un atelier de confection de masques est ouvert du 3 au 9 (en accès libre) et un concert exceptionnel de musique traditionnelle est prévu le 4 août.

Coincée entre l’immense territoire russe, au nord, et la vaste Chine, au sud, la Mongolie est un pays de montagnes, de steppes et de déserts où la population est encore aujourd’hui constituée d’éleveurs nomades. Leur culture millénaire aurait sans doute disparu si les chants et les danses, qui véhiculent les épopées de leurs héros fondateurs et de leurs chefs, ne s’étaient fait les porte-paroles de l’Histoire mongole à travers les âges, les steppes et les communautés nomades.

la Mongolie à la Maline - Ile de Ré

yatga uyanga

Un folklore érigé en art

Les quinze artistes du Khan Bogd Ensemble livrent à notre porte un folklore millénaire érigé en art, aux antipodes de nos conceptions européennes.

Rites, hommages et traditions s’entremêlent dans la danse religieuse du Tsam qui est supposée amener la bonne fortune à la communauté.

Les danseurs, masqués et richement costumés, miment les légendes et invoquent les esprits. Les animaux totems sont omniprésents, principalement le cerf, symbole de beauté, le corbeau qui est devin, le cheval ou encore le Garuda et le lion, pour la force et la puissance qu’ils représentent.

Les masques aux couleurs vives traduisent tous les sentiments toutes les attitudes. Surdimensionnés, figurant le cerf ou le corbeau ou encore ornés de yeux ou de têtes de mort, ils en imposent au spectateur et intercèdent pour lui entre le monde réel et le merveilleux.

Accompagnés des nombreux instruments traditionnels, les tambours, les utes, les cordes, le morin khuur ou vièle à tête de cheval, la clarinette courbe grave appelée ever buree, le luth à deux cordes (tovshuur) ou la yarga, la harpe mongole, qui imitent à merveille les sonorités de la nature, les danses prennent des dimensions chamaniques et fabuleuses.

Par-delà le rite, les danses Tsam sont réputées dans le monde de l’art tant pour la chorégraphie, que pour la confection de leurs incroyables masques et l’exceptionnelle magnificence des costumes.

Véronique Hugerot

 

Début août à La Maline

Du 3 au 9 août 2017

Semaine autour de la Mongolie :

Exposition, atelier de création de masques mongols, visite d’une yourte traditionnelle.

Vendredi 4 août à 21h :

Musique traditionnelle Mongole Concert du Khan Bogd Ensemble

Samedi 12 août, dans le cadre du Festival Jazz au Phare

A 20h30 Soirée jazz et cinéma :

Concert : « Tribute to Chet Baker » Une célébration au trompettiste Chet Baker

Par le Larry Browne Quartet avec : Larry Browne (vocal & trompette), Ahmet Gulbay (piano), Laurent Souques (contrebasse), Yves Nahon (batterie)

Suivi de la projection du film « Born to be blue » de Robert Burdeau.

Un biopic dramatique et musical autour de Chet Baker avec Ethan Hawke.

 

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires