Vie politique

Conseil départemental - Session d'automne

Le Département de Charente-Maritime reste très impliqué, dans un contexte financier contraignant

Publié le 10/11/2017
Noter cet article

Alors que nombre de Départements sont exsangues, la Charente-Maritime fait partie de la vingtaine d’entre eux encore en mesure de faire des choix financiers, ce qui constitue « une chance » pour Lionel Quillet, 1er vice-président et président de la commission des finances.

Lors de sa session d’automne, présidée par Dominique Bussereau, l’Assemblée du Conseil départemental a adopté la Décision Modificative Budgétaire n°2, qui s’équilibre à hauteur de 27,659M€. Les principales dépenses concernent : les travaux routiers (2 M€) portant l’effort total en 2017 à plus de 49 M€, soit + 22,5% par rapport à 2016, les travaux de restructuration du collège de Cozes (1 M€), le soutien aux programmes d’Habitat 17 (1,5 M€), l’assainissement rural des Communes (0,6 M€), la réduction de l’endettement (3 M€). En deux ans, l’encours de la dette du Département passe de 415 millions d’euros à 396 millions d’euros.

À l’issue de ce vote, le Budget principal 2017 du Département s’élève à 1,076 milliard d’euros (1,035 en 2016).

Le Très Haut Débit : plus vite et moins cher

Cette session a également été marquée par le Débat sur les orientations budgétaires pour 2018, parmi lesquelles figurent en bonne place la poursuite de la maîtrise des dépenses de fonctionnement, la non augmentation du taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties pour la cinquième année consécutive, un niveau d’emprunt annuel contenu aux alentours de 35 M€ et la poursuite de la réduction de l’encours de dette. Les efforts d’investissement dans l’économie locale seront poursuivis, notamment dans les domaines des travaux routiers, ainsi que ceux dans la défense contre la mer, le déploiement du Très Haut Débit et la construction des Centres de Secours du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS 17). Le rôle du Département en matière de solidarité sociale et de solidarité territoriale a été réaffirmé.

Le budget 2018 sera voté lors de la session d’hiver, qui se tiendra en décembre.

Le Conseil départemental a approuvé les termes du Contrat de délégation de service public relative à la conception, à l’établissement et à l’exploitation d’un réseau de communications électroniques à très haut débit sur le territoire de la Charente-Maritime, ainsi que le choix d’ Orange comme titulaire de la convention.

Cette solution permet à la fois d’accélérer le déploiement de la fibre optique sur le territoire départemental et de diminuer les charges financières des collectivités locales. (Lire ci-dessous).

CP

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires