Services

Distribution électrique

Incident à Sainte-Marie-de-Ré : pose forcée d'un compteur Linky

Un compteur sous haute tension à Sainte-Marie de Ré !

Les pancartes déposées devant la mairie
Publié le 25/07/2016
Un compteur sous haute tension à Sainte-Marie de Ré ! 4.67/5 (93.33%) 12 votes

Michèle et Jean-Claude Guilbon, couple sympathique et sans histoire, bien connu à Sainte-Marie et à Rivedoux, se seraient bien passés de l’incident qui a faillit tourner au drame mardi 19 juillet après-midi, à leur domicile de Sainte-Marie de Ré.

Encore choqué, l’ancien pompier Jean-Claude Guilbon raconte avec émotion : « Alors que Michèle prenait un peu de repos après son travail et que je consultai mon ordinateur, un coup de sonnette retentit vers 16 h 00. Des visiteurs non annoncés me lancent : nous venons changer votre compteur électrique ! Ayant exprimé par courrier à ERDF mon refus de pose de compteur Linky quelques mois auparavant, je ne m’attendais pas à recevoir les poseurs d’une entreprise sous-traitante d’ERDF. Pire, à notre insu et avant de sonner pour nous prévenir, ils avaient déjà commencé à arracher les barres de protection que j’avais installé sur mon compteur pour signifier clairement ma volonté de ne pas autoriser la pose de nouveau compteur. Devant mon refus réitéré, et après une bousculade avec un des techniciens, les agents sous-traitants arrachaient les fusibles pour couper le courant et faisaient un chantage au rétablissement de l’électricité. Pendant cet incident, mon épouse très choquée par ces méthodes, restait à l’intérieur de la maison et appelait les gendarmes qui intervenaient 20 minutes après l’appel. L’un d’entre eux acceptait à ma demande de jouer le médiateur avec le siège social de la société de pose et me confirmait leur position : le rétablissement de l’électricité est conditionné à la pose du compteur Linky. »

Contre leur gré, et malgré leur courrier de refus, Mr et Mme Guilbon ont donc un compteur Linky non désiré, posé de force dans leur coffret. Cet incident avec menaces, violences, violation de domicile fera l’objet d’une plainte à la gendarmerie de la part des époux Guilbon qui ont fait constater leurs traumatismes par le corps médical. De son côté la société de pose aurait aussi déposé plainte.

Un collectif de soutien à Jean-Claude et Michèle Guilbon s’est rendu en délégation vendredi 22 juillet à 13 h 45 à la mairie de Sainte-Marie de Ré, encadré par la gendarmerie, pour demander une entrevue avec le maire Gisèle Vergnon et l’organisation rapide d’une réunion publique en vue de faire respecter la volonté des administrés qui refusent la pose de Linky.

Lors du café citoyen du CESIR organisé sur ce thème il y a quelques mois, l’ambiance était déjà électrique sur le sujet, comme l’avait constaté le directeur départemental d’ERDF, qui donnait des assurances sur le bon déroulement de cette opération.

Aujourd’hui, cet incident pourrait bien raviver les tensions !

 

Voir le communiqué d’ERDF-ENEDIS

 

 

Jean-Claude Guilbon, viectime d'une pose de force du compteur Lincky, soutenu, dépose la demande de réunion à la Mairie de Sainte-Marie.

Jean-Claude Guilbon, polo bleu roi, soutenu, dépose la demande de réunion à la Mairie de Sainte-Marie

 

Michel Lardeux

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • mickey
    Publié le 26 juillet 2016

    La pose de ces compteurs est une véritable escroquerie !
    Ils étaient soi-disant installés pour que les consommations soient relevées automatiquement par télétransmission à distance (voir leurs prospectus) . En fait, il n’en est rien ! Nous devons nous-mêmes faire les relevés et transmettre les données à ERDF. Quel est l’avantage pour le consommateur ?

    Répondre
  • cheronnac
    Publié le 26 juillet 2016

    pourquoi la gendarmerie n’a pas fait respecter les propriétaires?
    Je pensai que tes gendarmes étaient pour le respect de l’ordre public
    et la défense des administrés.
    n’oublions pas que les gendarmes sont les représentants de l’état de droit.

    Répondre
  • yveslegoff
    Publié le 27 juillet 2016

    Erdf a fait installer un compteur Linky dans ma maison de Sainte-Marie. Sont intervenus des techniciens très corrects et compétents. J’imagine mal cette entreprise sous-traiter avec des vauriens.

    Répondre
  • tunga
    Publié le 6 août 2016

    Persécution des sous traitants poseurs par Enedis (système de bonus malus+virés sans préavis)
    persécution des citoyens par les poseurs, violations illégales de propriétés, tout cela avec la complicité de nos plus hautes instances qui se réfugient dans un silence épais.
    En cas de compteurs extérieurs, le seul moyen de protection qui marche encore, c’est la SIGNIFICATION PAR VOIE D’HUISSIER. Ils n’ont pas encore trouvé le moyen de contourner çà. A faire désormais EN PREVENTIF. Mettons un terme à ces pratiques indignes et illégales
    Pour plus d’infos, contacter le Collectif de la Presqu’ïle de QUIBERON:
    nolinkystpq@gmail.com

    Répondre
  • ADLER
    Publié le 13 avril 2017

    L’installation de ce compteur est une bombe à retardement. Il faut que tous les abonnés réagissent. Il est nocif pour la santé, la sécurité, et en plus c’est une arnaque avec un marché financier énorme pour les actionnaires.
    Avec un voisin, nous avons créé un collectif; à TIGNIEU-JAMEYZIEU avec l’adresse suivante : onnenveutpas@laposte.net – Les lecteurs de ces articles et commentaires qui seraient de notre région et qui ça intéressent peuvent nous joindre. Nous contacter à l’adresse ci-dessus. Le compteur LINKY est un sujet grave pour tous.

    Répondre
  • lamberto
    Publié le 18 avril 2017

    Ces gens ont besoin de beaucoup d’argent et sont donc prets à tout pour arriver à leurs fins. LINKY est un prétexte pour ramasser ENORMEMENT de fric

    Répondre
  • anti-brigands
    Publié le 8 juin 2017

    Il faut mobiliser contre les sbires qui font le travail de voyou pour la mafia Enedis
    Le scandale vient aussi de la lâcheté de trop nombreux élus qui se couchent pitoyablement, refusent tout dialogue et information publique sur cette arnaque, alors que comme je l’ai vécu dans ma commune, ils n’hésitent pas à agir avec autoritarisme stupide, incivilité et même vandalisme face à des citoyens pacifiques lambdas.

    Répondre
  • fanfan
    Publié le 12 juin 2017

    tout mon soutien à ce couple de rétais et autres personnes déjà confrontés à ce problème

    Cordialement,
    Françoise

    Répondre
  • romarin
    Publié le 18 juin 2017

    C’est accablant ! Il paraît que nous sommes en démocratie !!!
    Qu’est ce qui va nous arriver en 2018 , année programmée pour notre commune ?
    Je soutiens de tout mon coeur ce couple et j’espère que le tribunal fera correctement son boulot .

    Répondre