Loisirs

Sécurité

Vélos et pistes cyclables : opération prévention à Rivedoux

Patrice Raffarin à la rencontre des cyclistes
Publié le 01/08/2018
Vélos et pistes cyclables : opération prévention à Rivedoux 4.50/5 (90.00%) 2 votes

Avec 110 kilomètres de pistes cyclables, soit trois fois sa superficie, Ré a fait de la petite reine une impératrice. Un succès qui ne fait que s’amplifier d’année en année. Avec tout ce que cela implique. Le point à Rivedoux avec Patrice Raffarin.

Nous sommes au relais Infos Cyclistes ouvrant la piste cyclable dès la sortie du pont, en présence de gendarmes et d’un membre de la police municipale. « C’est la première fois que le renfort de la gendarmerie est sollicité » précise M. le Maire, expliquant qu’il a voulu « rendre l’opération plus solennelle ». Et nous le savons bien, la vue des uniformes rend tout le monde plus attentif !

De plus en plus de problèmes

Il ne faut pas se voiler la face, les problèmes sont nombreux sur des pistes cyclables ultra-fréquentées en pleine saison. De l’ignorance pure et simple des règles à des comportements inappropriés, du manque de pratique à l’imprudence, les situations à risque sont de plus en plus fréquentes pour des cyclistes ayant tendance à penser que sur Ré, terre du vélo, ils ont tous les droits. Ce qui n’est pas le cas.

Mais attention ! Ainsi que le souligne Patrice Raffarin, « les vélos ne sont pas seuls en cause ». Et il a lui-même fait récemment une expérience malheureuse avec un conducteur rhétais mal embouché alors qu’il était à vélo avec son petit-fils.

Opération Prévention

L’objet de cette matinée passée à quelques mètres de la mer est avant tout la prévention, y compris contre les assauts de la chaleur. Informer, sensibiliser, telle est la mission des forces de l’ordre présentes, mais aussi et clairement, un rappel au Code de la Route. Comme le martèle Patrice Raffarin, également là en tant que 1er Vice-Président en charge des transports, « les règles valent pour tous et certains comportements sont inacceptables. C’est une question de respect et tout simplement de bon sens. »

Des efforts à faire intra-muros

Se félicitant de la qualité des pistes cyclables rhétaises, Patrice Raffarin considère néanmoins que certains efforts doivent être faits à l’intérieur des communes notamment en matière de signalétique, afin de ramener au plus vite les vélos sur les pistes cyclables. « Mais cette démarche est du ressort de chaque commune », indique M. le Maire, ajoutant qu’il faudra sans doute penser à faire travail commun sur le sujet, et que la population permanente doit aussi faire un effort sur les déplacements doux, favorisés par le développement des vélos à assistance électrique. Ces fameux vélos qui présentent quelques dangers en raison de leur potentiel de vitesse. D’où la nécessité d’éduquer sans relâche et avec une certaine fermeté.

« Tous concernés, tous responsables ». Le slogan de la prévention routière vaut sur les pistes cyclables comme sur la route. Et est-il besoin de le rappeler, personne n’a tous les droits nulle part. Même en vacances, nous continuons à vivre en société. Considérer l’autre est l’un des fondamentaux du bien-vivre ensemble. Cela vaut aussi pour la population permanente.

Pauline Leriche Rouard

 

Le saviez-vous ?

• Les vélos doivent respecter les limites de vitesse y compris sur les pistes cyclables ;

• Pour les enfants de moins de 12 ans, le port d’un casque est obligatoire ;

• Au-delà des risques de sanction, emprunter la route départementale sur les portions interdites aux vélos est une prise de risque insensée ;

• La possibilité de rouler en sens interdit dans les zones 30 n’autorise pas à le faire en plein milieu d’une voie sans se soucier des règles élémentaires de prudence ;

• Face à un vélo, la règle de priorité va à la voiture.

 

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • Lyne
    Publié le 1 août 2018

    Cela fait 30 ans que je viens sur l’île de ré et il est vrai que c’est du grand n’importe quoi. Refus de priorité, stop pas fait, ceux qui roule comme des malade prenant les pistes pour des circuits, les enfants seuls derrière les parents et j’en passe. Nous venons en juin. Les touristes sont différents et polis.

    Répondre
  • pédalo
    Publié le 2 août 2018

    actuellement , les plus féroces sont les automobilistes , le plus souvent propriétaires sur l’ile , qui suivent les vélos et en klaxonnant , très prolifiques en insultes de tout genre , des parvenus qui croient que leur ile est transportable dans l’ au- delà !. par contre les pistes cyclables servent à tout types de véhicules , et ne sont plus cyclables !.

    Répondre
  • pedalo
    Publié le 4 août 2018

    de gros 4×4 bien polluant , c’est sûrement plus préférable pour l’île . merci à ré à la hune !.

    Répondre
  • Annick
    Publié le 5 août 2018

    Je voulais réagir sur la polémique qui existe par rapport aux vélos à assistance électrique utilisés par des adultes responsables. Je viens de passer 5 semaines à La Flotte, je peux vous dire que les propriétaires de vélos de course sont beaucoup plus dangereux, non utilisation de leurs sonnettes, vitesse et passage trop près des autres cyclistes. Les vélos à assistance électrique ne sont pas utilisés pour faire de la vitesse, mais pour profiter pleinement des pistes et du paysage. Faut-il éditer une plaquette sur les règles à respecter :
    -utilisation de la sonnette, bras tendu pour tourner, ne pas s’arrêter pour discuter au milieu de la piste et j’en passe.
    votre revue est très agréable une fidèle de l’ile

    Répondre
    • Marina
      Publié le 22 août 2018

      Hélas, le bras tendu n’est pas toujours possible: ça demande beaucoup d’équilibre. Va savoir pourquoi, mais moi, je peux montrer que je tourne à gauche, mais impossible d’enlever ma main droite du guidon, don je ne montre pas à droite.

  • Chriss
    Publié le 22 août 2018

    Bonjour, cela fait 40 ans que nous venons sur St Clément et Ars. Au début pas de problème sur les pistes. Maintenant nous hésitons à revenir étant donné le risque d’accident. Tous les jours (5 fois dans l’après-midi) de nombreux cyclistes arrivent en face ou prennent les virages à deux voir trois de front. Il faudrait une police en VTT sur les pistes afin de faire respecter un minimum de savoir vivre. Je pense qu’ils se comportent sur les pistes sachant l’impunité !!

    Répondre
  • Marina
    Publié le 22 août 2018

    Bonsoir,
    Encore une fois, vous vous trompez: dans certains cas, le vélo sera prioritaire face à une voiture. Écrire le contraire c’est comme dire que face à une voiture, la priorité va toujours au camion. Et, d’une façon générale, cela assoit la loi du plus fort. C’est totalement contraire au code de la route, vous devriez vous en préoccuper, car vos affirmations légères peuvent provoquer des conflits et accidents graves.

    Répondre