Commerce

Gastronomie

Vagues de délices à « L’Océan »

Frédéric et Anne Latour à côté du nouveau chef Thierry Bouhier
Publié le 26/04/2018
Vagues de délices à « L’Océan » 4.33/5 (86.67%) 3 votes

Exigence et subtilité, le chef Thierry Bouhier exalte les trésors du terroir au Bois-Plage.

Ça y est ! La saison est lancée, les râleurs se plaindront qu’il n’est plus possible de circuler dans le village du Bois qu’un rayon de soleil et les étals du marché ont transformé en fourmilière.

Pourtant, juste derrière les files de vacanciers captivés par les démonstrateurs aguerris de la rue commerçante, se trouve au bout d’une ruelle en serpent, un lieu de quiétude où savourer l’art de vivre « à la rhétaise » vanté pour sa simplicité raffinée.

Quelque soit le moment de la journée, lové dans un fauteuil club face à la grande cheminée les jours de pluie ou calé à l’ombre du vaste patio près de la piscine l’été, L’Océan crée la parenthèse. L’hôtel est réputé pour son charme et sa tranquillité. L’accueil attentif d’Anne et Frédéric Latour ajoute à l’ambiance cosy avec cette impression d’être dans une belle demeure familiale où le personnel s’affaire en discrétion à créer la détente. L’adresse est aussi une très bonne table ouverte à tous pour déjeuner ou dîner à l’abri du brouhaha. À la carte, les harmonies d’un chef au parcours exemplaire (il a oeuvré au sein de plusieurs maisons étoilées) qui fait valser les parfums à la gloire des offrandes de Dame Nature, généreuse sur l’île et ces alentours.

Une cuisine maritime et aérée qui met en scène les saveurs autour du produit brut

Soupe de gariguettes et glace pêche de vigne

Soupe de gariguettes et glace pêche de vigne

Huîtres de chez Eric Neveu à La Flotte, légumes bio du voisin Le Potager Roi, pêche du jour de la Cotinière ; Thierry Bouhier sélectionne quotidiennement avec le plus grand soin les ingrédients qui viendront servir son talent. Modeste, il préfère mettre en avant la qualité du produit central qui inspire ses accords.

Les délicieuses asperges de l’île sont arrivées, les vannets annoncés en cassolettes vont faire leur entrée au menu les jours prochains. Le dos de cabillaud au chorizo est un must de la carte, tout comme le filet de boeuf à la plancha dont les amateurs apprécieront la tendreté. Une spécialité qu’on ne trouve qu’à L’Océan : La Jonchée charentaise maison, gelée de fenouil confit et sirop de Cognac… Un poème pour finir en beauté une assiette gourmande et généreuse.

Seul aux fourneaux du raffiné Hôtel de Toiras ces dernières années, le chef s’enthousiasme de retravailler en équipe depuis son arrivée à la réouverture en mars. Il voit dans la solide brigade qui l’entoure (ils sont six en cuisine) l’opportunité de transmettre à nouveau, lui qui rappelle son engagement aux Compagnons du devoir dont la vocation est le partage des savoir-faire et mesure sa chance d’avoir été formé auprès des meilleurs.

Il en fait partie à présent et bien que reconnu, n’allez pas croire que les prix ont flambé pour autant. Avec un plat du jour à 16€, une formule déjeuner à 21€ L’Océan est l’occasion d’une balade gastronomique très raisonnable.

Marie-Victoire Vergnaud

 

L’Océan

172, rue Saint-Martin 17580 Le Bois Plage en Ré

www.re-hotel-ocean.com

Fermé le mercredi jusqu’en juin

05 46 09 23 07

 

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires