Territoire

Edition

Le Tambour d’Ars d’hiver présenté en musique !

Les Bootleggers accompagnés par Lili pour la reprise de Sunny
Publié le 23/01/2018
Noter cet article

C’est en musique que les casserons ont découvert le n° 86 du Tambour d’Ars, leur revue biannuelle, également bulletin municipal. Une édition riche en information, portraits, sujets de fond.

La particularité de ce dernier numéro de janvier 2018 en est la participation des enfants de l’école. En compagnie de monsieur le maire Jean-Louis Olivier, Marie-Hélène Chastanet, présidente de l’Association d’Information Arsaise, a félicité les écoliers pour la rédaction d’un article en ces termes « Voici les plus jeunes journalistes au monde ! ». Les rédacteurs en herbe, un peu gênés par tant de regards posés sur eux, ne cachaient ni leur joie ni leur fierté.

Jean-Louis Olivier et Marie-Hélène Chastanet félicitent les petits rédacteurs

Jean-Louis Olivier et Marie-Hélène Chastanet félicitent les petits rédacteurs.

Les Bootleggers ont ouvert l’après-midi festive. Ce quartet angevin n’est pas tout à fait étranger au village puisque son contrebassiste Alain Neveur est casseron. Ils ont jeté un rayon de soleil sur ce dimanche d’hiver avec du swing et du jazz, de la bossa nova (Carlos Jobim), du blues (Miles Davis) et les classiques de Georges Gershwin. Avec Alain Taquet au piano, Barney au saxo, Pascal Alonso à la batterie, ils ont rappelé les grands moments de la comédie musicale, ravivés par la voix et le sourire éclatants de la chanteuse Zékira Yassa.

La remise du Tambour s’est faite autour d’un bon goûter servi par les membres de l’association, ce qui a laissé l’occasion aux Casserons venus nombreux de converser à bâtons rompus.

C’est avec Lili et les Loulous, groupe local cher au village que la fête a continué. La voix suave de Lili Bradin a porté loin et dans un large répertoire, Nina Simone, Franck Sinatra, les Talking Heads, Otis Redding ou encore Camille, accompagnée par Eric Macron à la basse et Philippe Beven à la guitare.

Une sacrée bonne idée pour réunir un village !

Véronique Hugerot

 

tambour-ars-livreLe Tambour d’Ars, un témoignage fort de la vie locale

Unique dans sa forme, puisque rassemblant dans une même publication journal associatif et journal communal, porté par une association, « Le Tambour » mêle passé et présent, vie associative, économique et municipale, patrimoine/ histoire et actualité, sans oublier les portraits ; la parole y est donnée à tous les acteurs locaux, aux anciens comme aux élèves du village…

Ce nouveau N° d’hiver est à l’image de l’AIA : riche en idées, en diversité et… copieux avec pour la première fois 44 pages, financées grâce aux Annonceurs locaux, très fidèles et sans le soutien desquels le Tambour d’Ars n’existerait pas, et aussi au financement de la Mairie d’Ars. Le Tambour d’Ars est disponible gratuitement à l’accueil de la mairie d’Ars.

L’AIA a toujours besoin de votre soutien, adhérez à l’association !

 

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires