Sports

Course pédestre

Un Romain « empereur » sur les 15 km de Saint-Martin !

Tout au long du trajet, Romain Chergui (dossard n°856), Morgan Barbereau (943) et Cyril Parrico (1102) se sont donné le change pour au final courir avec un chrono tout à fait honorable (© Sport Event 17)
Publié le 01/08/2018
Noter cet article

Sous une chaleur étouffante, Romain Chergui, le pensionnaire d’Aunis Athlétisme s’est imposé dans une course relevée, conclue légèrement au-dessus des 50 minutes.

Les bénévoles et organisateurs de l’incontournable course d’athlétisme de l’île de Ré ont de quoi être satisfaits. Malgré un mercure pointant sauvagement à 32 degrés à l’ombre, un peu plus de 400 participants ont répondu présent à l’appel de Sébastien Lamit, président de Sport Event 17, l’association organisatrice de ces foulées. Une baisse d’un tiers (NDLR : plus de 600 athlètes sur l’édition 2017) qui s’explique par le fait que cette année la course a été décalée d’un week-end. Mais aussi par l’absence de certificat médical pour bon nombre d’entre eux, très souvent de nationalité étrangère, en vacances dans la région… forcés de rester sur les pavés.

Un tiers de participants en moins cette année en raison du changement de date de l’un des évènements sportifs les plus côtés de l’île. Cela restera tout de même un grand cru avec une forte compétitivité (© Sport Event 17)

Un tiers de participants en moins cette année en raison du changement de date de l’un des évènements sportifs les plus côtés de l’île. Cela restera tout de même un grand cru avec une forte compétitivité (© Sport Event 17)

Une belle performance sportive

Au-delà de la performance sportive qui reste bien évidement le moteur même de ceux qui viennent chercher une performance en terre rétaise, cet évènement annuel est aussi un profond moyen de cohésion entre insulaires et continentaux. Un vrai nivellement des valeurs source de souffrance mais aussi d’entraide en cas de difficultés sur le somptueux parcours proposé, digne des plus belles cartes postales de l’île.

La course fut un véritable mano a mano avec les trois premiers concurrents arrivés dans un mouchoir de poche à 35 secondes les uns des autres. Les foulées agiles et souples, les petits sauts et passages de certaines difficultés de parcours furent plutôt très bien négociés par le trio de tête qui finira, sans surprise, sur le podium. Dans les derniers hectomètres, le Rochelais, Romain Chergui pouvait lever les bras au ciel. Il se savait vainqueur de cette 34e édition (50’11) devant Morgan Barbereau (50’19) et Cyril Parrico (50’36).

Le premier Rétais, Loïc Turbé, a terminé à la 7e place (53’06). Chez les femmes, c’est dans la catégorie « vétérans » que l’on a su tirer le meilleur et parcourir la distance en moins de temps possible : victoire de Stéphanie Ringot en une peu plus d’une heure (Vétérans 1 femmes en 1.02’27), devant Claudine Noirot (Vétérans 3 femmes en 1.04’20) et Cindy Bonneau (Seniors femmes en 1.05’23).

Cohésion entre tous

Une épreuve relevée qui a vu des participants très jeunes et d’autres moins à l’image du doyen de la course âgé de plus de 80 ans. Une prouesse. C’est aussi cela, les 15 kilomètres de Saint-Martin : une course dont on se languit déjà de la retrouver. En 2019.

Nicolas Coûte

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires