Vie politique

Actualité

Le Président Macron, Stéphane Bern et Françoise Nyssen en visite en Charente-Maritime

Emmanuel Macron à Rochefort le 14 juin
Publié le 05/07/2018
Noter cet article

Le président Emmanuel Macron s’est rendu à Rochefort le 14 juin. Il a été rejoint par la ministre de la culture Françoise Nyssen et le présentateur de télévision Stéphane Bern au pied de la maison de Pierre-Loti, dans le cadre du lancement du loto du patrimoine.

Emmanuel Macron sait ménager ses effets et créer le suspens. Arrivé en retard et en catimini à la base aérienne de Rochefort le jeudi matin, loin du regard des journalistes accrédités, il a visité les lieux avant de se rendre à la cérémonie en l’honneur du 40e anniversaire de l’école des sous-officiers de l’Armée de l’Air. Toujours à bonne distance des médias, il a passé en revue les troupes sur la place d’Armes avant d’assister à la remise de médailles de trois militaires des forces spéciales décorés pour faits d’armes, ainsi qu’au baptême de la nouvelle promotion sortante de sous-officiers, nommée « Charles Quette », du nom d’un aviateur disparu lors d’une opération au-dessus de Soissons durant la première Guerre Mondiale.

Dans l’après-midi, il s’est rendu à la Maison Pierre-Loti dans le centre de Rochefort, où il s’est tenu loin des micros et des caméras en dehors d’une petite sélection choisie par l’Elysée. Il s’est en revanche prêté au jeu des selfies, autographes et poignées de main avec une foule d’une petite centaine de partisans d’En Marche qui patientaient devant la maison de l’écrivain, dans un quartier bouclé par les forces de sécurité.

Après la cérémonie, Emmanuel Macron a rencontré les jeunes de première année de l’école des sous-officiers

Après la cérémonie, Emmanuel Macron a rencontré les jeunes de première année de l’école des sous-officiers

Des promesses pour la maison de Pierre Loti

Emmanuel Macron a été rejoint par la ministre de la culture Françoise Nyssen et l’animateur de télévision Stéphane Bern, pour une visite privée de la Maison Pierre-Loti. Stéphane Bern en a profité pour annoncer une bonne nouvel l e aux Rochefortais : « On a revu les budgets à la hausse sur les sommes nécessaires pour rouvrir la maison Pierre-Loti et je peux affirmer que nous arriverons à la restaurer entièrement avec le Loto du patrimoine ». Annonce confirmée par la ministre de la culture, sans toutefois donner des chiffres. « Le patrimoine demande beaucoup de moyens et nous réfléchissons avec Stéphane Bern à de nouveaux moyens pour aller encore plus loin [au niveau du patrimoine français], mais dès à présent le ministère a mis en place un budget conforté et augmenté avec une ligne particulière pour les plus petites communes ayant moins de moyens ». Avec un but avoué : créer de l’activité et de l’emploi. « En restaurant cette maison, on permet ainsi à un lieu emblématique d’une ville de s’ouvrir et de revitaliser un territoire », a affirmé la ministre.

Stéphane Bern est également revenu sur la polémique survenue suite au lancement du loto du patrimoine le 31 mai de l’Elysée, autour de certains écrits controversés de Pierre Loti, jugés antisémites. « Je crois qu’il faut arrêter avec ce communautarisme », a déclaré Stéphane Bern. « Si on continue on va finir par débaptiser tous les lycées : il n’y aura plus de Rousseau, de Voltaire ni non plus de rue Victor-Hugo, puis ensuite il faudra prendre tous les textes sacrés pour les expurger de tout ce qui est dit sur les autres communautés […] Ça va faire beaucoup de monde ». Rappelant au passage que le Loto du patrimoine avait aussi bien pour objectif de sauver la maison de l’écrivain martiniquais Aimé Césaire que celle de Pierre Loti, pour en faire des maisons d’illustre. « Plutôt que de fantasmer sur ce qu’il aurait pu écrire ou penser, lisons Pierre Loti et faisons nous notre propre analyse de ses écrits […] C’est d’ailleurs à ça que servent les maisons d’illustres : à faire redécouvrir les écrits », a-t’il rappelé, insistant sur le fait qu’il ne fait pas de politique. « Ce qui est important pour moi, c’est d’aider le ministère de la culture avec la fondation du patrimoine pour qu’on restaure le plus de monuments possibles et pas seulement que les églises et les châteaux comme je l’ai entendu, mais plutôt le patrimoine vernaculaire de proximité comme les ponts, les lavoirs, les fontaines et les maisons d’illustres ».

Françoise Nyssen et Stéphane Bern ont rappelé que la porte était grande ouverte aux mécènes privés. « Le patrimoine est l’affaire de tous et pas seulement l’affaire de l’Etat ou des collectivités locales », a conclu Stéphane Bern. « Nous en sommes tous collectivement dépositaires ».

Anne-Lise Durif

Stéphane Bern et Françoise Nyssen sont venus annoncer une hausse du budget prévu pour la Maison Pierre Loti dans le cadre du Loto du Patrimoine

Stéphane Bern et Françoise Nyssen sont venus annoncer une hausse du budget prévu pour la Maison Pierre Loti dans le cadre du Loto du Patrimoine

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • jiha
    Publié le 10 juillet 2018

    On ne peut que se féliciter de ces réflexions sur le patrimoine et du pragmatisme qui en émane.

    Répondre