Territoire

Requalification site du Phare des Baleines

La Pointe des Baleines, vitrine de l’engagement du Département

Gilles Duval, Lionel Quillet, Dominique Bussereau lors de la visite du Site le 6 avril (© Nathalie Vauchez)
Publié le 11/04/2018
La Pointe des Baleines, vitrine de l’engagement du Département 5.00/5 (100.00%) 1 vote

Les aménagements engagés aux abords du phare vont permettre de valoriser un paysage emblématique de la Charente-Maritime et d’inscrire la Pointe des Baleines comme Grand Site de France.

Ce site touristique majeur* de Charente-Maritime s’étire sur sept hectares soit un cinquième de la surface du village. Le projet global de requalification de la Pointe des Baleines, à l’étude depuis 2004 mais en projet depuis bientôt 30 ans, et étudié successivement par trois ministres de l’environnement, voit sa phase 1 achevée en ce début de printemps. La requalification de la Pointe des Baleines comporte en effet quatre phases.

Concilier accueil de qualité, sécurité, valorisation patrimoniale et préservation environnementale.

La réalisation d’aires naturelles de stationnement et la renaturation maximum des espaces liés au cheminement des visiteurs, qui constituent la première phase de cette requalification, sont en cours d’achèvement ce début avril. Suivront l’aménagement de l’allée du Phare, d’un pôle d’échanges, et au final la création d’un giratoire.

La fréquentation dense et croissante de ce site a contribué, au fil des années, à sa dégradation architecturale, paysagère mais aussi écologique et en termes d’accueil touristique avec un parking limité à 49 places, provoquant nombre de débordements. Le Département a dû appréhender et maîtriser trois difficultés majeures : le manque de lisibilité et de sécurité pour les déplacements doux, l’insuffisance notoire de places de stationnement et un système en impasse provoquant conflits et problèmes de sécurité, une perspective visuelle entre stationnement, phare et village peu valorisante.

Après moult études, concertations publiques, procédures administratives, enquêtes publiques, permis d’aménager… le Ministère de l’Environnement a émis un avis favorable à ce dernier le 27 juillet 2016.

Constituée de deux périodes de travaux, d’octobre à mars, en 2016/2017 et 2017/2018, cette première tranche des travaux, portant sur les stationnements, les plantations, les cheminements et les accès des visiteurs, est aujourd’hui quasi-achevée et les aménagements ont été officiellement mis en service vendredi 6 avril 2018, en présence du président du Département de la Charente-Maritime, Dominique Bussereau, du premier vice-président du Département et président de la Communauté de Communes de l’île de Ré, Lionel Quillet, du maire de Saint-Clément des Baleines, Gilles Duval, de la majorité des autres maires rétais, ainsi que de conseillers municipaux.

Cette première phase d’aménagement, dont le coût de 3 071 000 € a été entièrement financé par l’écotaxe, comprend l’aire naturelle de stationnement, composée de 308 places**, la plantation de 17 300 végétaux et essences locales, 4 hectares de boisement (soit 56 % du projet en espace boisé classé), le parking dédié aux commerçants et riverains (qui se disent déjà mécontents d’un nombre de places insuffisant à leurs yeux), le parking à vélos, les chemins d’accès piétons équipés de nombreux bancs, les accès pour les cars et le retour des véhicules vers la départementale. Ces réalisations ont été conçues dans le strict respect de la loi Littoral. Les sols en calcaire restent perméables à l’eau de pluie et aucun revêtement n’est bétonné ou cimenté, l’aire de stationnement qui est clôturée protège du piétinement les espaces naturels alentours et enfin, aucune extension de l’aire de stationnement n’est prévue. Celle-ci sera ouverte partiellement, en fonction de la fréquentation, par un cloisonnement mobile.

Il faudra attendre la pousse des arbres pour prendre la mesure de la réalisation. (© Nathalie Vauchez)

Il faudra attendre la pousse des arbres pour prendre la mesure de la réalisation. (© Nathalie Vauchez)

Une vue sur le phare XXL, dans le respect de l’architecture et des paysages.

L’accès au site, ainsi redessiné, ouvre une perspective augmentée sur le Phare qui entre désormais dans le champ de vision dès l’entrée au site. L’harmonie des lignes, des cheminements et des espaces remet en scène notre fleuron patrimonial bientôt bicentenaire avec toute la grandeur qu’il mérite. Le cheminement piéton et cycliste permet de distinguer les deux phares, et la perception visuelle du phare sera mise en valeur par la création de boisements de part et d’autre de cette voie piétonnière.

Pierres naturelles d’aspect similaire à celles utilisées dans les maçonneries anciennes de l’île, plantations prévues d’espèces locales, conservation de la plupart des arbres existants, dispositif d’écrêtement et de traitement des eaux installé, mesures d’évitement et compensatoires des effets sur les espèces floristiques et faunistiques***, constituent autant de mesures intégrées au projet, qui concoure ainsi à la préservation des milieux.

L’ensemble de cet aménagement intègre les exigences du site classé, en garantissant sécurité, fluidité et accueil touristique de qualité.

« La valorisation du patrimoine et des espaces naturels et sensibles, le bon cheminement des eaux, les pistes cyclables, ici comme à l’île d’Oléron sont une priorité pour le Département de la Charente-Maritime » s’est exprimé Dominique Bussereau à l’issue de la visite du site.

En Phase 2, aménagements de l’allée du Phare (hiver 2018/2019)

Dans le prolongement de la renaturation des abords du phare, la phase 2 du projet porte sur la requalification des espaces publics de l’Allée du Phare (RD 735), du chemin communal du Pas du Nord, et de l’ensemble des accès au Phare. Faisant l’objet d’un groupement de commandes entre le Département et la Commune de Saint-Clément, ce projet a pour principaux objectifs de protéger les milieux naturels sensibles alentours, valoriser le patrimoine historique, accueillir la population touristique. Estimé à 525 000 €, ce projet devrait être réalisé l’hiver prochain, le dossier d’appel d’offres étant attendu avant l’été 2018.

Des cheminements doux (© Véronique Hugerot)

Des cheminements doux (© Véronique Hugerot)

Aménagement d’un pôle d’échanges en phase 3 (février-mars 2019)

Le pôle d’échange des autobus (lignes régulières et autocars de tourisme) se fera dans une troisième phase de travaux, il est prévu dès l’abord du site, en lieu et place de l’Arche de Noé, les zones alentours feront l’objet d’un plan de renaturation. Les travaux de démolition sont en cours. Le début des travaux est estimé à février 2019 pour une durée de deux mois.

Carrefour giratoire « du Batardeau », phase 4 (hiver 2018/2019)

L’actuel carrefour de la RD 735, axe principal desservant l’île de Ré, et de la RD 101 entre Saint-Clément et les Portes-en-Ré, est peu perceptible et lisible. La création d’un giratoire permettra de simplifier les échanges et sécuriser les mouvements tournants. Il s’inscrit dans le projet global de requalification du site de la pointe du Phare des Baleines. Sa réalisation est prévue pour l’hiver 2018/2019.

Véronique Hugerot et Nathalie Vauchez

* Le Phare accueille en moyenne 160 000 visiteurs par an, le site de la pointe des Baleines atteindrait le million de visiteurs par an.

** 308 places, dont 7 pour les camping-cars et 10 pour les personnes à mobilité réduite.

*** Comme par exemple la protection du crapaud à couteaux, lire Ré à la Hune 168 ou sur realahune.fr.

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires