Culture

Musique classique

Belharra Trio le 22 avril 2017 à La Couarde (Saisons musicales en Ré)

Musique de chambre à l’honneur pour le concert de printemps des saisons musicales

Damaris Alsunard, Patrick Prunel et Yves Bouillier forment un trio talentueux
Publié le 19/04/2017
Noter cet article

D’Haydn à Chostakovitch : c’est un voyage musical de deux siècles que nous propose Le « Belharra Trio » Samedi 22 avril en l’Église de La Couarde.

L’Association Rhétaise des Quatre Saisons (ARAS) poursuit son engagement de qualité en nous présentant cette fois un trio de chambristes passionnés, tous professeurs au Conservatoire Régional de Bayonne. Depuis sa création en février 2016, la formation prouve qu’elle porte bien son nom « Belharra » (la plus puissante vague du Pays basque), en submergeant à chaque apparition le public de son énergie et du plaisir qu’ils ont à jouer ensemble.

Damaris Alsunard découvre le piano à 4 ans et obtiendra dès lors dans chaque niveau les plus hautes récompenses. Avec une mention « très bien » au Conservatoire de Boulogne-Billancourt, elle sort diplômée du Centre d’Etudes Musicales Professionnelles de Tarbes à seulement 17 ans.

Nommé récemment professeur de violon au Conservatoire de Bayonne après une carrière exemplaire à Saint- Maur des Fossés, qui l’a conduit à se produire aussi bien en France qu’à l’étranger ; Patrick Prunel est comme ses complices, premier prix de musique de chambre. À l’origine de ce trio charismatique, Yves Bouillier est quant à lui un violoncelliste complet qui en plus d’un diplôme supérieur de pédagogie possède une maîtrise de Musicologie obtenue à la Sorbonne. Il crée régulièrement des spectacles mêlant toutes formes d’arts avec l’orchestre symphonique du Conservatoire Régional de Bayonne qu’il dirige depuis vingt ans.

Sept des plus grands chefs-d’oeuvre pour trio seront interprétés

En proposant des programmes riches et variés, agrémentés de morceaux choisis qui sont commentés, le « Belharra Trio » instaure une complicité avec son auditoire propice, ainsi que le souhaitait le groupe depuis le début à « démystifier la musique classique ».

Entre tradition et innovation, le public aura le plaisir d’entendre le « Trio n° 28 de Haydn » ; le final de « l’Archiduc » de Beethoven ; la mélancolie passionnée du mouvement lent du « Trio en mi bémol de Schubert » ; la complainte débridée et émotionnellement complexe du « Dumky » d’Antonin Dvorak ; le premier mouvement du Trio en mi majeur du visionnaire Brahms. Il faudra quitter les salons viennois du XVIIème pour finir la soirée au XXème siècle tout de même, avec « Passacaille », 3ème mouvement de l’une des plus célèbres pièces pour piano, violon et violoncelle de Ravel (encore un Basque !). Enfin la puissance des accents russes l’emportera avec le difficile final du trio de Chostakovitch emprunt de résignation exacerbée, comme un cri révolutionnaire.

Intensité et émotion promettent d’être une fois encore au rendez-vous que nous fixe chaque saison l’association qui prend soin des mélomanes !

 

Samedi 22 avril à 18h30 à l’Église de La Couarde.

Réservations au 05 46 09 18 18 ou sur place une demi-heure avant le concert.

Tarifs : adulte, 20 € ; couple, 35 € ; adhérent/étudiant, 15 € ; enfant de moins de 15 ans : gratuit.

www.ar4s.fr

 

Marie-Victoire Vergnaud

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • Gedeon
    Publié le 22 avril 2017

    Erreur le concert est à 20h 30

    Répondre