Culture

Festival - St Clément

Tous mélomanes au Jazz au Phare 2017

Ben l’oncle Soul - © Quentin Curtat
Publié le 02/08/2017
Noter cet article

Cent ans après les tous débuts du jazz, le huitième (et oui déjà) festival Jazz Au Phare se prépare aux Baleines du 12 au 16 août.

Pendant quatre jours la grande scène du phare et les huit scènes disséminées dans ses jardins seront les vecteurs du jazz dans toutes ses expressions. Cinquante deux concerts au total, du jazz pur style en hommage aux musiciens fondateurs comme Louis Armstrong, Errol Garner, Franck Sinatra ou Bessie Smith mais aussi du Be-Bop, de la musique du monde, du rock, de la soul, de l’électro.

En avant-première, samedi 12 août, un hommage au trompettiste Chet Baker sera rendu à La Maline, avec un concert du Larry Browne Quartet et la projection du film de Robert Budreau Born to be blue.

jazzphare-tenyears

Ten Years After

Les têtes d’affiches dans les jardins du phare : du swing et des Blue Notes

Cette année, la baleine de JAP souffle un air de saxo révolutionnaire pour annoncer cinq des plus fameux groupes : le pianiste cubain Roberto Fonseca qui apporte, dimanche 13, le tempo de La Havane des années 40 dans l’esprit du Buena Vista Social Club.Ben l’oncle Soul (lundi 14) qui dédie son troisième album Under My Skin, à Franck Sinatra. Les deux artistes africaines Hindi Zahra et Fatouma Diawara, mardi 15, chantent leur culture éclatée par-delà les frontières. Michael Jones, le guitariste de Joe Cocker et de Jean-Jacques Goldman passe au Blues, qu’on se le dise !

Et les musiciens de Ten Years After, le groupe qu’Alvin Lee fonda en 1960, nous feront l’honneur d’égrainer (mercredi 16) leur Blues, leur jazz et leurs racines rockN’rolliennes, en virtuoses sans frontières qu’ils demeurent cinquante ans après.

Mais JAP c’est aussi

Patricia Boner la voix populaire du jazz de la Nouvelle-Orléans, fille chérie du festival, les Tangomotan qui prennent le tango avec humour, Sarah Lenka, Corsican quartet, Moebius Trio, Irakli & The Louis Ambassadors, David Maur Trio, Dr Raymon HA Carter, Khords et les autres…

Chaque matin à 11h, au théâtre de verdure, le tremplin : « Jazz au phare révélation » laisse une heure aux musiciens sélectionnés par le label Cristal Records pour convaincre le jury. Grâce au tremplin le groupe Audrey et les faces B s’était révélé en 2012 et l’on sait leur belle ascension depuis lors (The Voice,TF1, cette année).

Les concerts d’avant et d’après les spectacles

Tous les matins à 11h30, les Allumés du Phare viennent réveiller l’ambiance sur les marchés (le 13 à La Flotte, le 14 au Bois Plage, le 15 à Ars-en-Ré, le 16 à Saint-Clément).

Tous les soirs pendant le festival, on n’en finit pas de danser « en after », de minuit à deux heures du mat, Formidable, le groupe de Deephouse- électro-jazz du trompettiste Rémy Béesau, mettra le feu à la pelouse, au Top of the green.

Et vers minuit chaque soir, des sessions se forment dans les restaurants alentours, c’est l’heure des boeufs et des improvisations, les nostalgiques des caves parisiennes s’en donnent à coeur joie.

Les enfants aussi aiment le JAP

Chaque après-midi un atelier musical pour enfants est dirigé par Alain Blanchet de 15 h à 16h, suivi d’un spectacle de Donin (Contes animés musicaux).

Tous mélomanes au JAP 2017 !

Véronique Hugerot

jazzphare-affiche

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires