ARCHIVE

N°168 - 27/03/2018

Sous les pavés, la plage !

Serait-ce l’approche du cinquantenaire des « évènements » de mai 68, ou ce N° 168, qui nous inspirent ce titre d’édito ou tout simplement la longueur d’un automne et d’un hiver pluvieux passés sur l’île de Ré, devenue encore une fois à pareille époque un vaste chantier durant plusieurs mois ?

Que serions-nous aujourd’hui sans 68 ? Ses étudiants, ses pavés qui se soulèvent, cette Histoire qui se bâtit… ces transformations au sein du pays. L’Ile de Ré a suivi cet essor social, économique, touristique, urbanistique et… constructif ? Le trentenaire de l’ouverture du Pont (1988 : encore une année en 8) sera certainement fêté dignement par le Département et la Communauté de Communes, a-t-il été un atout déterminant pour la survie de l’île et de sa vie permanente, ou la conduit-il lentement mais inexorablement à sa perte ? Les avis divergent, le débat est loin d’être clos, tant est qu’il puisse l’être un jour.

Place au Débat à la Hune avec dans cette édition l’impact de la semaine de quatre jours : est-elle bénéfique aux enfants… ou plutôt aux adultes comme le pensent certains ? Depuis dix ans la vie scolaire française est rythmée par des réformes contradictoires, toujours justifiées à grands coups de « paroles d’experts ». De quoi en perdre… son latin. L’île de Ré a su s’inspirer de l’expérience des trois années de « réforme des rythmes scolaires » pour proposer aux enfants sur les temps périscolaires des activités riches de sens.

Ré à la Hune vous invite à découvrir dans ses premières feuilles de Printemps toutes les initiatives qui fleurissent comme chaque année à Pâques, sur notre jolie, notre magnifique île… Joyeuses Pâques et belle Saison à tous !

Nathalie Vauchez