Environnement

Plateforme participative et ateliers citoyens

Littoral : les enjeux entre écologie et économie

Le terminal de La Pallice avec au premier plan la dune grise à Sablanceaux
Publié le 06/03/2018
Noter cet article

Il vous reste jusqu’au 25 mars 2018 pour donner votre point de vue sur le document stratégique de façade concernant la future gestion de la façade atlantique.

Devant des contraintes climatiques, socio-économiques et écologiques toujours plus pressantes sur le remarquable patrimoine que représente le littoral français, l’État a élaboré un document stratégique en février 2017 afin d’en garantir le bon état écologique et une meilleure valorisation économique.

Démocratie participative

Avant d’adopter ce texte, le Conseil Maritime de Façade a mis en place une plateforme participative pour concerter, au préalable, la population.

L’importance et la rareté des situations dans lesquelles le citoyen lambda peut exprimer ses idées est suffisamment rare pour que chacun de nous, et plus spécialement la population vivant sur le littoral, n’hésite pas à participer. La réflexion de chacun améliorera les décisions qui seront retenues, affirment les services de l’État sur la plateforme.

Le site Mer et Littoral distingue les quatre zones littorales françaises : Manche Est et Mer du Nord, Atlantique Nord, Atlantique Sud, Méditerranée. La façade Sud-Atlantique dont nous faisons partie présente 723 kilomètres de côtes qui regorgent de milieux naturels très variés et sensibles et sont ponctués par 140 communes littorales.

Grands enjeux et thèmes concrets

Les internautes peuvent consulter le document de stratégie nationale où il est fait état de l’existant, des enjeux et de la vision d’avenir d’ici 2030. Après avoir enregistré leurs coordonnées ainsi qu’un pseudo, ceux qui souhaitent s’impliquer dans le débat peuvent exposer leurs solutions aux problématiques que soulève l’activité humaine pour le littoral.

Le débat est organisé en plusieurs thèmes : Le bon état écologique des milieux marins, les activités et usages, les risques littoraux et, autres commentaires sur la vision d’avenir proposée. Les questions sont formulées comme suit : Pensez-vous nécessaire de renforcer la protection des milieux marins ? Ou bien : Comment réduire la pollution venant des terres ? Les éoliennes en mer, à quelles conditions ? Ou encore : Comment voyez-vous l’avenir de la pêche ?

La plateforme participative, mise en ligne depuis le 26 janvier 2018, se clôturera le 25 mars 2018 sur le site : www.merlittoral2030.gouv.fr

Parallèlement, quatre ateliers citoyens sont prévus à La Rochelle, Bordeaux, Biarritz et Cap Breton. Ils permettront d’approfondir la réflexion, et il est absolument nécessaire de s’inscrire, à partir de la plateforme, car le nombre de places est limité à 50 personnes. À La Rochelle, le café citoyen se tiendra samedi 10 mars à 9h30 au Café de l’Aquarium, quai Louis Prunier.

Le bilan sera rendu public via le site au deuxième semestre 2018 et présentera dans un rapport annexe la façon dont les contributions du public auront été prises en compte.

Véronique Hugerot

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • ……
    Publié le 18 mars 2018

    Document stratégique de façade . tout est dit .

    Répondre