Tourisme

Les Portes en Ré à la Hune

plage des Portes - Ile de Ré

Les Portes, destination liberté !

Une plage des Portes bordant le Fier près de la Patache. © Yann Werdefroy
Publié le 02/08/2017
Les Portes, destination liberté ! 5.00/5 (100.00%) 1 vote

À la fois nature et sophistiquée, la commune, particulièrement gâtée par l’océan, attire un tourisme sélectif. Il y règne une ambiance bien spécifique, une sorte de « bout du monde », très organisé et « codé » toutefois !

Classée jusqu’à présent en Commune touristique, la municipalité des Portes en Ré a déposé une demande en second niveau de classement pour être reconnue, à l’instar de cinq-cents autres villages de France, Station touristique. Cette requête, soumise à conditions témoigne de l’effort conséquent fourni par la collectivité en faveur du tourisme ; le classement est accordé pour douze ans, il est attendu fin 2017.

Un passé bien présent

Le petit patrimoine des Portes

Le petit patrimoine des Portes

Il faudrait être bien difficile pour ne pas tomber sous le charme du petit patrimoine des Portes, ses murs en pierres de côte sans équivalent sur l’île, ses ruelles et ses vieux puits qui rappellent le temps jadis et côté bâtiment, rien d’imposant mais une kyrielle de petits bijoux, d’anciennes fermes réhabilitées, de maisons encaissées et de jardins clos.

La place principale, dite de la Liberté, plantée de l’arbre du même nom, affiche des dimensions modestes, proportionnelles au village et c’est bien sûr ce qui en fait le charme.

À deux pas, l’église Saint-Eutrope, aux murs simplement chaulés qui lui donnent des accents andalous, se distingue par une fresque peinte à la main sur la voûte de l’autel. Depuis la fin du transport de sel par bateau, les navires n’abordent plus au vieux port qui a été fermé dans les années 60 mais sur les quais, l’ancien hangar à sel est utilisé par la LPO en adéquation avec le site naturel de Lilleau des Niges (observations ornithologiques, expo, musée) et c’est le point de départ de la piste cyclable à travers les marais. Les bons marcheurs préféreront se perdre dans la forêt à la recherche du phare de Trousse-Chemise. Plus au nord à La Redoute, l’ancienne place forte de 1674 abrite une petite chapelle d’où Notre-Dame des Mers scrute l’océan. À visiter également la Cabane des Fontaines ou Maison de la Dune, situées au Petit Bec pour tout savoir sur la faune et la flore locales, avant que l’érosion dunaire n’emporte cette ancienne cabane de douanier.

Des vacanciers enracinés

Les ruelles ont gardé un air d’antan

Les ruelles ont gardé un air d’antan

À près d’une heure du pont, la commune la moins peuplée de l’île accueille chaque année plus de dix mille vacanciers, pour la plupart résidents secondaires.

On peut réserver une location à la semaine parmi les huit cents propositions (chambres d’hôtes, appartements, maisons, emplacements de camping, aire de camping-car) mais les vacanciers sont majoritairement des habitués qui possèdent leur maison de vacances, ce qui fait que 82 % des habitations sont secondaires aux Portes.

Les six cent vingt habitants permanents se sentent par conséquent bien envahis en début d’été mais apprécient bien vite la dynamique de la saison et le plaisir de revoir les estivants qu’ils connaissent souvent depuis l’enfance.

Dès le début du XXème siècle Suzy Solidor puis Claude Nougaro y établissent leurs villégiatures et créent sa renommée, toujours d’actualité car bon nombre de célébrités contribuent aujourd’hui encore au mythe du village doré.

Expos et animations

La lumière si particulière, de La Rivière à La Patache, a de tout temps, fasciné les peintres. À La Rivière, les ateliers d’Olivier Suire Verley et de Madeleine Brossard ouvrent leurs portes aux amateurs d’art et au coeur du bourg, trois galeries exposent leurs artistes attitrés, tandis que des expositions et des festivals fleurissent au cours de l’été.

Le comité des fêtes organise plusieurs soirées emblématiques dont la grande fête du 14 août, à la salle des Marais de la Pré (retraite aux flambeaux, feux d’artifice et soirée DJ). Les trente associations des Portes proposent de multiples activités tout comme l’association Les Portes en Fête, organise des manifestations dont celle du 13 août.

agenda-lesportes

le marché envahit les ruelles

le marché envahit les ruelles

Côté commerces

C’est Place de la Liberté et dans le centre bourg que tout se passe ! Au marché bien sûr mais aussi aux terrasses des cafés où l’on décide du tempo de la journée, de la plage de l’après-midi ou de chez qui l’on ira dîner. Tout autour, et dans les rues avoisinantes les boutiques rivalisent de talents pour offrir aux Portingalais de quoi satisfaire leurs besoins et leurs envies de shopping ; la dizaine de restaurants contribue à diversifier le panel des sorties aux Portes. La nuit, pour la sécurité de tous, une patrouille de gardes communaux est mise en place sur les plages.

Des activités sportives en pleine nature

Grâce au golf de Trousse Chemise, aux écuries Nico, au Tennis-Club du Bout de l’Île, tous trois ouverts à l’année, le club Nautique des Portes et les cinq mini-clubs qui accueillent les jeunes à la très sécurisante Plage des Enfants, les activités de plein air s’y portent bien. Les jeunes qui fréquentent le skate park de Gros Jonc auront la joie de rouler sur de tous nouveaux équipements à l’été 2018 (100 000 € d’investissement communal) en attendant ils pourront se s’adonner au basket sur l’aire de loisir.

L’eau élément roi

Entouré par la mer sur trois côtés, le village compte quinze plages réparties sur huit kilomètres de sable fin de La Conche jusqu’au Fier d’Ars. Les principaux accès de plages sont maintenant aménagés pour le respect de la nature et des utilisateurs, caillebotis, toilettes sèches au Petit Bec, tables de pique-nique, poubelles, plantations, stationnements. Il suffit, pour profiter idéalement de la mer, de choisir sa plage en fonction du vent, de la houle, de l’heure de la marée et de l’activité envisagée, à moins qu’on ne préfère les bois de Trousse-Chemise ou du Lizay pour l’ombre de leurs pins.

Que ce soit sur la place de la Liberté, au Lizay ou à La Patache, les lieux de rencontres et de détente ne manquent pas aux Portes et les vacances, loin, très loin de la civilisation ont un bon goût de lâcher prise.

VH

carnet-lesportes

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires