Enfants et jeunes

Rentrée scolaire

Les élémentaires et les collégiens à la hausse, les maternelles à la baisse…

Pour cette rentrée, les effectifs du Collège sont repartis à la hausse avec 536 collégiens contre 510 l’an passé.
Publié le 05/09/2018
Les élémentaires et les collégiens à la hausse, les maternelles à la baisse… 5.00/5 (100.00%) 1 vote

La rentrée scolaire a eu lieu lundi 3 septembre. Ré à la Hune a fait le point avec les directeurs d’école dès la rentrée des enseignants du 31 juillet sur les nouveautés et effectifs 2018/2019.

Chez les enseignants, on remarque un peu plus de mouvements que l’an dernier. Quatre nouvelles directrices, dont trois remplacent des départs en retraite, ont fait leur rentrée.

La population scolaire rétaise, au niveau des écoles, subit une sensible baisse. C’est davantage chez les maternelles que la chute s’observe (surtout dans l’ancien canton sud). Le collège, quant à lui, se porte très bien.

Des projets pédagogiques soigneusement préparés sur des thèmes variés, culture, patrimoine, sport, musique…

Pour ce qui concerne le RPI(1) de Saint-Clément des Baleines-Les Portes, la baisse des effectifs constatée à la rentrée dernière semble se confirmer : 63 inscrits cette année contre 82 en 2017. L’école des Portes (2 classes), dirigée par Sylvie Gatabin accueille 15 élèves en maternelle (PS, MS, GS)(2) et 14 en CP-CE1. Joan Courtemanche, nouvelle directrice de l’école de Saint-Clément (2 classes), au sein de laquelle elle occupait le poste d’adjointe depuis 2015, nous signale qu’une classe était menacée de fermeture, mais elle a, finalement, été maintenue. Les élèves se répartissent de la manière suivante : CE2-CM1 : 19, et CM2 : 15. Claire Joyaux (adjointe), remplace Morgane Guillon. Une classe de neige est prévue pour l’ensemble de l’école qui se rendra à Lamoura, dans le Jura, du 10 au 16 mars 2019.

Les CM2 participeront au prix des « Incorruptibles » (voir notre encadré), chaque élève désignera le livre qu’il aura préféré. A ce propos, Joan Courtemanche emploie l’expression de « lecture loisir »… Des sorties « piscine » sont au programme de la dernière période scolaire pour les deux classes de Saint-Clément ainsi que le CP-CE1 des Portes.

 

L’association « Les Incorruptibles » est agréée par l’Education Nationale. Son objectif est de susciter l’envie et le désir de lire chez les plus jeunes, à travers des « actions lecture », autour d’une sélection d’ouvrages de qualité.

 

Le RPI d’Ars en Ré-Loix, de son côté, se porte bien. On recense 9 élèves de plus par rapport à la rentrée dernière (voir notre tableau). Christelle Houin, directrice de l’école maternelle de Loix, a accueilli 29 élèves de PS et MS. Elle a l’intention, avec ses collègues d’Ars de relancer et poursuivre le projet à caractère humanitaire mis en place l’année dernière avec les « Amis d’Arbolé », et de continuer une correspondance scolaire. Sur le plan matériel, elle nous annonce une réorganisation de « l’espace classe ». Elle aimerait, également, faire travailler son groupe sur la vie des oiseaux, au fil des saisons sur l’île de Ré.

L’école René Brunet d’Ars accueille une nouvelle directrice, Marie Dubois, venue de La Rochelle. Elle remplace Sophie Couderc à qui nous souhaitons une agréable retraite.

Un nouveau projet est en cours d’élaboration. Des activités « piscine » auront lieu, dès septembre, pour les GS, CP, CE1. A partir du mois de janvier, ce sera au tour des CE2, CM1, CM2. Une activité « voile » sera organisée au printemps pour les CM1 et CM2. Une innovation lors de cette rentrée, la cantine fonctionnera selon les principes du self-service.

L’école de La Couarde (3 classes) est toujours dans l’attente. Avec 84 élèves à la rentrée dernière, Marc Irazu, le directeur, avait obtenu la création d’une quatrième classe à titre provisoire qui a été fermée en juin. Avec 85 inscriptions ce 3 septembre, Marc Irazu espère le retour d’une structure à quatre classes, ce qui lui permettrait d’alléger les effectifs de sa classe (37 élèves : 17 CE2, 10 CM1 et 10 CM2), ce qui lui permettrait, également, d’obtenir une journée de décharge et de pouvoir recruter des TPS (toute petite section). La décision sera prise par l’Inspection au cours de cette semaine. Pour ce qui concerne la définition des différents projets, l’équipe pédagogique attend de connaître l’évolution des choses. Toujours est-il que le travail articulé sur l’autonomie qui a été engagé l’année passée sera mis en place dès la rentrée.

Au groupe scolaire Paul Laidet du Bois-Plage, l’école maternelle perd une classe (2 classes cette année). Marie Jallot, a récemment été nommée directrice, suite au départ en retraite de Noëlle Andriot. 55 élèves ont fait leur rentrée (ou entrée pour certains) dans une très bonne ambiance.

Séverine Chanclou, directrice de l’école élémentaire (4 classes) depuis 2017, annonce la présence de 93 élèves (les chiffres sont en légère hausse). Il n’y a aucun changement au niveau de l’équipe enseignante.

Différents types de projets sont au programme au cours de l’année scolaire : voile pour les CM2, une classe découverte pour les CM1-CM2 (le lieu n’est pas encore déterminé), projets USEP, puis un projet avec l’école de musique du Bois-Plage, concernant les CP-CE1. L’accès pour se rendre à l’école à l’école a été refait.

L’école Jules Ferry de Saint-Martin de Ré s’attend à une arrivée d’élèves, un phénomène lié à l’attribution de logements sociaux. Pour l’instant, les chiffres que nous publions ont un caractère approximatif. Ils ne seront définitifs qu’en fin de semaine. Signalons qu’ils risquent d’être revus à la hausse dès janvier 2019, suite à une seconde « livraison » de logements.

L’école maternelle (2 classes), dirigée par Florence Godard, accueille 29 élèves. L’école élémentaire, dirigée par Laure Cartron affiche les chiffres de l’an dernier : 66 élèves.

Virginie Garandel, directrice de l’école maternelle de La Flotte (3 classes), va connaître une équipe entièrement renouvelée. 4 collègues travaillant à mi-temps, se partageront les deux classes de MS-GS. Un projet sera mis en place au cours de l’année. Là aussi, la jeune population scolaire ne connait aucune modification (72 élèves comme en 2017-2018).

L’école élémentaire de La Flotte (5 classes), de son côté, enregistre une sensible hausse au niveau de ses effectifs (127 élèves contre 123 l’année passée). Nous ne connaissons pas, à ce jour, le nom de la nouvelle enseignante qui viendra compléter l’équipe, suite au départ en retraite d’Hélène Cassin (CP). Les CP/CE1 seront regroupés dans deux classes de double niveau.

Plusieurs projets mis en place l’année dernière sont reconduits : voile pour les CM2, piscine pour les CP, CE1, CM1. Pour l’ensemble des classes, actions avec les écogardes de la CdC, découverte du patrimoine, actions avec le Musée du Platin. L’école poursuit sa participation à l’USEP.

Un nouveau projet voit le jour : « orchestre à l’école », adressé aux élèves de CE2, auquel sont associés la mairie de La Flotte dont la participation financière sera partie intégrante de l’initiative, l’harmonie municipale et l’Education Nationale. L’objectif principal est de faciliter la découverte et la sensibilisation aux pratiques instrumentales, et de mettre à la disposition de chaque élève, un instrument, lors des séances. D’autres projets sont prévus. Il est trop tôt, pour l’instant, pour en parler.

A La Flotte, Léon Gendre a souligné que malgré les propos du Ministre de l’Education Nationale sur les ondes, disant que tout va bien, à La Flotte il manque deux enseignants en cette rentrée en maternelle et en CP/CE1… « C’est cela la France ! » a-t-il fustigé.

A La Flotte, Léon Gendre a souligné que malgré les propos du Ministre de l’Education Nationale sur les ondes, disant que tout va bien, à La Flotte il manque deux enseignants
en cette rentrée en maternelle et en CP/CE1… « C’est cela la France ! » a-t-il fustigé.

A l’école maternelle de Sainte-Marie de Ré (qui fait partie du groupe scolaire Louis Gaucher), composée de trois classes et dirigée par Jessica Lathus dont c’est la seconde rentrée à ce poste, on note une nette baisse des effectifs : 53 élèves, soit 25 de moins qu’en 2017. Seulement 9 entrées en petite section, alors que la liste des naissances prévoyait la possibilité d’en inscrire 20… Un changement, Fanny Frisé, qui arrive du Bois-Plage, aura en charge les PS-MS.

Un nouveau projet pédagogique est élaboré pour trois ans, en concertation avec l’école élémentaire dans le but de renforcer les liens et les échanges entre les deux structures. Les principaux axes reposent sur un travail au niveau du langage et de la structuration de la pensée. Dans le cadre de l’élaboration de ce projet, des temps d’accueil seront consacrés aux parents. D’autre part, l’équipe pédagogique a réfléchi à un partenariat avec le club de poney de La Couarde.

Pour ce qui est des effectifs, l’école élémentaire de Sainte-Marie se porte mieux. 155 inscrits (156 l’année dernière). Les élèves sont répartis en 7 classes. L’équipe enseignante, dirigée par Dominique Laud, reste la même. Un nouveau projet d’école est mis en place pour trois ans. Il se déclinera autour des objectifs définis par le projet académique(3). Nous signalons, d’autre part, que l’école a reçu le label « Génération 2024 »(4).

L’objectif pour ces trois années à venir est de développer des projets structuraux avec les clubs sportifs de l’île. De plus, en partenariat avec le collège des Salières, les activités nautiques et le beach volley seront à l’ordre du jour. Cette année scolaire sera rythmée par trois temps forts :

- La journée nationale du sport scolaire (JNSS) en septembre.

- La semaine olympique et paralympique en janvier.

- La journée olympique du 23 juin 2019.

De nombreux autres projets seront également menés, notamment sur le thème « école et cinéma », ou encore en partenariat avec la médiathèque, un travail sur le patrimoine avec la complicité des intervenants de la CdC.

Deux départs d’enseignantes sont annoncés à l’école de Rivedoux qui compte 6 classes (y compris les maternelles). Il s’agit de celui d’Agnès Porcheron-Lucas qui sera remplacée par Elisabeth Massé, en maternelle, Morgane Guillon prendra la suite de Delphine Dréan en CE2-CM1. Ces deux enseignantes travailleront à temps partiel, leur service sera complété par Isabelle de Salin.

Olivier Friloux, le directeur, annonce trois projets majeurs, mis en place dès ce début d’année :

- Voile pour les CM1-CM2.

- Piscine pour les CE2-CM1.

- Un projet musical pour les élèves du CP au CM2, dont la finalité sera la présentation d’un spectacle dans le cadre de la commémoration du centième anniversaire de la fin de la première guerre mondiale.

L’équipe pédagogique poursuivra ses actions avec ses fidèles partenaires : municipalité, CdC, bibliothèque, Ré-Sonance…

151 élèves ont franchi le seuil de l’école Jules Ferry, ce lundi matin. Ils se répartissent de la manière suivante : 46 en maternelle, 105 en élémentaire, soit 8 inscrits de plus qu’en 2017.

Au collège des Salières, la courbe des effectifs poursuit sa montée…

536 collégiens (contre 510 l’an dernier) ont fait leur rentrée en ce début de semaine, comme leurs camarades des écoles élémentaires.

L’équipe de direction reste inchangée. Eliane Longeville, principale, a effectué sa 9ème rentrée, accompagnée de Jean-Yves Sanchez-Opériol, principal adjoint en place depuis 5 ans, et de Sylvie Camps, arrivée dans l’établissement en 2015.

Depuis 2013, le collège de Saint-Martin de Ré perdait une classe chaque année. En 2017, l’ « hémorragie » a été « endiguée ». Cette année, le nombre de classes passe de 20 à 21 (6 classes pour les 6ème, les 5ème, 4ème, 3ème, disposeront de 5 classes chacune). 40 professeurs (un de plus qu’en 2017), ont accueilli les élèves. Signalons une stabilité au sein du corps enseignant, on ne repère aucun changement chez les professeurs titulaires de leur poste.

L’option « Sports nautiques » (surf, voile, paddle et natation), est reconduite selon les mêmes principes. Elle s’adresse à un groupe de 16 élèves de 5ème, 4ème et 3ème, et se déroulera sur un créneau de 3 heures le vendredi après-midi. Une section sportive « Beach-volley » voit le jour. Cette section est ouverte à l’ensemble du département ; pour l’instant, elle n’est composée que de jeunes Rétais. Elle va accueillir 25 élèves (de la 6ème à la 3ème. Il y aura deux entraînements par semaine, tout d’abord en groupes (6ème et 5ème le mardi, durant une heure, 4ème et 3ème le jeudi, également durant une heure). Les deux groupes seront rassemblés, pendant deux heures, le vendredi.

Parmi les options qui font partie des enseignements facultatifs, nous retiendrons notamment celle qui propose un travail sur la civilisation et la culture espagnole (deux heures hebdomadaires).

Le restaurant scolaire sera fréquenté, cette année scolaire, par 97% des élèves, davantage de produits « bio » seront au menu.

L’école privée Sainte-Catherine de La Flotte compte 3 classes. L’équipe éducative dirigée par Isabelle Ginard reste en place. 67 élèves ont rejoint les bancs de l’école ce lundi 3 septembre (soit 4 de moins que l’an dernier).

Le projet mis en place en 2017 sur les intelligences multiples, est reconduit. Toutefois, cette année, les élèves se pencheront sur l’intelligence naturaliste et scientifique. L’école travaille avec une association de La Rochelle « Les petits débrouillards ».

Jacques Buisson

 

(1) Regroupement Pédagogique Intercommunal

(2) PS : Petite Section, MS : Moyenne Section, GS : Grande Section

(3) Nous y reviendrons prochainement

(4) Le label « Génération 2024 » pour les écoles, vise à développer les passerelles entre le monde scolaire et le mouvement sportif pour encourager la pratique physique des jeunes.

 

rentree-chiffres

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires