Culture

Restauration d'oeuvres ou objets anciens

Les donateurs chaleureusement remerciés au musée Ernest Cognacq

De gauche à droite Nanou Brault de Bournonville, Patrice Déchelette, Louis Tercinié, Patrice Dunais et Julia Dumoulin-Rulié.
Publié le 23/01/2018
Noter cet article

La municipalité, les responsables et les amis du musée ont présenté, début décembre, plusieurs oeuvres ou objets acquis et restaurés au cours de l’année 2017.

Patrice Déchelette, maire de Saint-Martin de Ré, a remercié tous les généreux donateurs ou mécènes qui permettent, au musée, de présenter des collections de grande qualité. Nanou Brault de Bournonville, présidente de l’AAMEC (Association des Amis du Musée Ernest Cognacq) est, ensuite, intervenue pour souligner l’importance du rôle joué par les adhérents dans le cadre de l’enrichissement des différentes collections. Julia Dumoulin-Rulié, directrice du musée, après avoir, elle aussi, remercié l’ensemble des participants, a présenté des toiles restaurées, plusieurs objets, ouvrages ou photographies. Louis Tercinié, président de la caisse régionale (Charente-Maritime et Deux-Sèvres) du Crédit Agricole et Patrice Dunais (président de la caisse locale du CA), ont fait part de leur satisfaction en constatant la qualité des résultats obtenus, suite à leur participation financière. Nous rappellerons, à ce sujet, qu’un chèque de 22 000 € avait été remis aux responsables du musée, afin de procéder aux différentes restaurations.

Le XVIIIe siècle à l’honneur

Après avoir présenté la chaise à porteurs, récemment acquise et restaurée, en grande partie, grâce à un don de la Fondation du Patrimoine, Julia Dumoulin-Rulié a fait découvrir au public, sept toiles peintes à l’huile accrochées dans la salle du réseau Vauban. Le portrait d’un homme, celui d’une femme (datant de 1737), tous les deux membres de la famille du Bailli d’Aulan qui fut gouverneur de l’île de Ré de 1760 à 1775. D’autres portraits exposés : celui d’un officier d’infanterie, de madame de Sévigné dont le lien avec l’île de Ré lui vient de son père le baron de Chantal qui s’est illustré durant le siège de 1627. Une représentation de Louis XV, une autre de son épouse Marie Leczinska et, pour finir, une nature morte.

La directrice du musée Ernest Cognacq a conclu en commentant trois dons sur la thématique du bagne : tout d’abord, des photos et des objets emblématiques de l’incarcération offerts par Jean- Laurent Grissot (historien rétais), ensuite les mémoires de Léon Collin : « Quatre ans chez les bagnards », offerts par le petitfils de l’auteur. Pour finir, avant de convier l’assistance au traditionnel verre de l’amitié, Julia Dumoulin-Rulié a présenté le manuscrit du gardien-chef Gabillon, don du groupe « Rétais-Rétaises » (qui avait fait l’objet d’un article dans une précédente édition de notre journal).

Jacques Buisson

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires