Enfants et jeunes

Découverte

L’Afrique à Ré ou un beau projet pédagogique et humain

L’Afrique à Ré
Publié le 28/06/2018
Noter cet article

Les élèves du RPI(1) d’Ars et de Loix, ont donné un spectacle qui a ponctué le projet pédagogique « aFriKàRé », qu’ils ont mené, tout au long de l’année.

Il y avait beaucoup de monde sur la place du marché à Loix, vendredi 1er juin, en début de soirée. Les élèves des cinq classes du regroupement pédagogique, avec la complicité de l’artiste sénégalais Ablaye M’Baye, ont présenté un spectacle captivant : le récit du voyage de Nasrédine, un jeune garçon qui part du Maroc fermement décidé à traverser le continent africain du nord au sud. Chaque pays visité (le Mali, le Burkina-Faso, la Côte d’Ivoire, le Benin, le Malawi, l’Afrique du Sud), a donné l’occasion d’interpréter des chants, de réciter des contes, de raconter des histoires, d’effectuer des danses aux rythmes endiablés des percussions. Autour de l’endroit où évoluaient les élèves, le public a pu apprécier les différents exposés réalisés en classe, affichés sur la place du marché, ainsi que des masques confectionnés pour la circonstance.

Un projet rondement mené

L’équipe pédagogique se félicite de la réussite des actions mises en place, tout au long de l’année scolaire. En suivant la trace de Nasrédine, les élèves du cycle 3 ont beaucoup travaillé sur différents pays africains. Ceux du cours élémentaire se sont attardés sur l’histoire (vécue) de Yakouba, un habitant du Burkina-Faso, qui a mis en place un projet de plantations d’arbres, en utilisant un système astucieux pour développer l’irrigation. Les élèves du cours préparatoire ont travaillé, de leur côté, sur le conte du baobab qui prend conscience de l’importance du respect de l’environnement.

Sur le plan artistique, Ablaye M’Baye a beaucoup apporté. Avec ses percussions, il a fait découvrir le sens du rythme, et le fait de savoir écouter l’autre pour jouer en harmonie. Des sculptures et des masques ont été réalisés. Les enseignants ont surtout insisté sur toutes les valeurs humaines développées par le projet (partage, entraide…).

Les Amis d’Arbollé sont venus, dans l’école d’Ars, rendre compte de leur voyage au Burkina-Faso. Ils ont apporté des lettres, des témoignages d’élèves. Ils avaient emmené, avec eux, « Pirouette », la mouette fabriquée lors du précédent projet « Je, tu, îles… ».

Pour en revenir à la fête, le bénéfice sera intégralement versé aux classes de la commune d’Arbollé. Du matériel scolaire sera, également, distribué aux écoles.

Sophie Couderc s’est félicitée du succès remporté, avec une émotion d’autant plus grande qu’il s’agissait de son dernier spectacle avec les élèves. En effet, elle prend sa retraite après avoir dirigé l’école d’Ars pendant 24 ans. Ses collègues, les parents, les élus n’ont pas manqué de lui faire part de toute leur sympathie.

Jacques Buisson

 

(1) Regroupement Pédagogique Intercommunal

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires