Enfants et jeunes

Sortie scolaire

Les enfants des Drôles de Maritais (école de Sainte Marie de Ré) ont eu droit à une initiation aéronautique

Journée aéronautique avec « Les Drôles de Maritais »

Les Drôles de Maritais au complet
Publié le 14/06/2017
Noter cet article

Et quelle journée ! Une véritable aventure commencée dès neuf heures du matin. Au programme : une sortie scolaire peu ordinaire à la rencontre de l’univers de l’aéronautique.

Pilote : Cédric Valadon, Président de l’APE « Les Drôles de Maritais ». Co-pilotes : une dizaine de parents accompagnants. Passagers : les 24 élèves de deux classes de Sainte-Marie, CM1/CM2 et CM2. Une fois dûment répartis en trois groupes, tout ce petit monde impatient s’ébranle en un long convoi de voitures. Direction : l’aéroport La Rochelle-Ile de Ré.

Première escale : Dragon17

Séance d’hélitreuillage très appréciée avec les enfants de Sainte-Marie de Ré (Drôles de Maritais)

Séance d’hélitreuillage très appréciée

Dragon, c’est le petit nom de toutes les brigades de Sécurité Civile de l’hexagone, et 17 évidemment, c’est le département. Corps d’élite, les pilotes de la Sécurité Civile sont rattachés au Ministère de l’Intérieur et dédiés au secours et au sauvetage. Ils travaillent avec le SAMU ou les pompiers, parfois les deux. Et si les voir passer au-dessus de nos têtes sur les plages n’est guère bon signe, leurs impressionnantes machines sont aussi le symbole d’une efficacité sans faille : 230km à l’heure et 8 à 9 minutes seulement pour rallier le Phare des Baleines. Pour l’heure, ce qui passionne les enfants, c’est bien sûr l’hélico jaune et rouge dans lequel ils pourront monter (quelle chance !), après être passés par une initiation à l’hélitreuillage, qui soulève leur enthousiasme… Et celui des parents qui se prêtent à l’expérience. Tous de grands enfants !

Deuxième escale : La Tour de Contrôle

Tandis que les autres groupes partent à la découverte des cartes aéronautiques, le nôtre entre dans le saint des saints de l’aéroport : la tour de contrôle. Autant dire qu’il s’agit là d’un vrai privilège, l’accès à ce bâtiment primordial étant drastiquement réglementé. Avec gentillesse mais fermeté, Michelle, contrôleuse aérienne qui sera notre guide, nous donne le cahier des charges : interdiction de prendre des photos sauf de la vue, pas de bruit et surtout pas un mot aux contrôleurs dont il n’est même pas envisageable de troubler la concentration. C’est Michelle qui répondra aux questions. Les enfants se le tiennent pour dit et gravissent presque timidement (au début) les marches montant au sommet. De là-haut, la vue est évidemment panoramique. Sur l’aéroport, La Rochelle, le grand port maritime et la mer. L’horizon est limpide et bleu, temps idéal pour des aviateurs en herbe.

Troisième escale : la caserne des pompiers

Rendez-vous chez les pompiers. Nous y apprenons tout de leur travail en zone aéroportuaire. Principale mission : vaincre les feux d’avions, avec pour objectif essentiel le sauvetage des passagers. Moyens d’intervention, un énorme camion rouge doté d’un système complexe permettant de fabriquer la mousse qui sort d’un canon à 65 mètres de portée. Attentifs, les enfants se lâchent bien sûr sans réserve sur la sirène qu’ils ont la permission de tester. Descendus du camion, ils apprendront aussi les recettes pour gérer le péril animalier. Car les pompiers doivent aussi veiller sur les oiseaux qui survolent l’aéroport et pourrait causer des accidents aux avions en circulation. Des moyens pyrotechniques aux simulations de cris d’oiseaux, ils bénéficient de tout un attirail propice à l’effarouchement.

Baptêmes de l’air

C’est bien sûr le clou de la journée. Mais avant, passage obligé par une pause pique-nique bien méritée et une photo de groupe pour le souvenir. Certains filent alors voir les pompiers et nous nous allons voler ! Pilote plus un adulte accompagnant et deux enfants, voilà les petits équipages qui embarquent dans les avions de tourisme réquisitionnés pour la circonstance. C’est parti (et sans jeu de mots) pour Destination Ile de Ré. Erwann et Clément, nos deux passagers, ont les yeux écarquillés et un sourire jusqu’aux oreilles, sous les casques presque aussi gros que leurs têtes. Ils découvrent comme moi Ré la Blanche paresseusement alanguie sous le soleil, un petit paradis de forêts, de villages enroulés sur eux-mêmes, de marais salants et de sable léché par l’océan, sur lequel ils ont la chance de grandir. Une virée inoubliable, comme sans aucun doute le reste de cette journée !

 

Sublime Ile de Ré : Les enfants de l'école de Sainte Marie ont eu droit à un baptême de l'air

Sublime Ile de Ré !

 

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires