Loisirs

Festival Jazz au Phare - Saint-Clément

Le Jazz décliné sur tous les registres

La jeune chanteuse belge Sela Sue
Publié le 01/08/2018
Noter cet article

Du 4 au 8 Août, quatre jours de musique non-stop pour la 9e édition de Jazz au Phare. Ré à la Hune revient sur tous les rendez-vous du festival 2018.

Du Jazz au sens large

De 11 h à 2 heures du matin, 118 musiciens vous attendent au Phare des Baleines pour partager le frisson du Jazz dans tous ses états. À la clef, 46 concerts à déguster sans modération et pour la plupart gratuits.

La parade des Allumés

Si une bande de joyeux lurons vous souffle un grand coup de piston dans les oreilles alors que vous faites vos courses au marché, pas de panique, tout est sous contrôle !

C’est la parade de Jazz au Phare, alias Les allumés du Phare, banjo, washboard, trombone, les six musiciens vous invitent, en musique et en trompette au festival.

Ils seront sur les marchés d’Ars (le 5/08), du Bois (le 6/08), de La Couarde (le 7/08), de Saint-Clément (le 8/08) et le soir autour de la grande scène.

Un grand bal d’ouverture

concocté par JAP et La Maline, sonnera le début des festivités samedi 4 août à 20 h. Le saxo Drew Davis et son groupe vont faire tourner les têtes. Ça groove, ça chante et ça balance dans un hommage à Louis Jordan.

Drew Davis en hommage à Louis Jordan.

Drew Davis en hommage à Louis Jordan

Révélation !

Tous les matins à 11 h, le concours Jazz au phare Révélation 2018 laissera la scène à quatre groupes très prometteurs : Obradovic Texier Duo / Rumpus / Ananda & Guests / King of Panda. Le groupe sélectionné gagnera un enregistrement par le label Cristal Records et une place sur la grande scène du JAP 2019.

Les enfants à l’honneur

De 17 h à 19 h les plus jeunes seront les rois du festival avec des ateliers musicaux et un concert chaque jour spécialement concocté pour eux.

Le Top on the green au Magic Mirrors

Les groupes se succéderont jour et nuit dans ce chapiteau de bois des années 30 et à partir de 23 h, la piste s’ouvrira aux danseurs avec Formidable, le groupe Deep house jazz band de Rémy Béesau.

Du côté de la grande Scène

Après avoir programmé en 2016 l’immense contrebassiste Stanley Clarke, puis en 2017 les Ten Years After et Ben l’oncle Soul, le festival nous sert cet été, sur le plateau d’argent de la grande scène, le guitariste hors pair et virtuose organiste Lucky Peterson, à écouter absolument le 6 août. Le lendemain ce sera à la plus singulière de nos pop-rock stars, Catherine Ringer, de rassembler ses fans, également cet été la jeune chanteuse belge Sela Sue et le groupe Electro Deluxe. Une neuvième édition de Jazz au Phare toute en nuances à savourer quatre jours durant à la pointe des Baleines.

Véronique Hugerot

 

Programme complet : jazzauphare.com

 

Le roi du blues, Lucky Peterson

Le roi du blues, Lucky Peterson

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires