Tourisme

Bilan et perspectives

Destination Ile de Ré ouvre la saison 2018 avec ses partenaires

Publié le 11/04/2018
Destination Ile de Ré ouvre la saison 2018 avec ses partenaires 5.00/5 (100.00%) 1 vote

Signe de bon augure, le soleil a honoré de sa présence la Soirée Partenaires organisée par Destination Ile de Ré à la Salle des Paradis le 5 avril.

Destination… Ile de Ré ! Son Président Lionel Quillet, sa Directrice générale Gisèle Vergnon, le Directeur d’Exploitation Guillaume Barny et toute son équipe, ont reçu 250 partenaires dans une salle des Paradis joliment aménagée pour l’occasion. Une soirée bilan et perspectives qui avait de petits airs de Convention, maniant avec aisance professionnalisme formel, intervenants pertinents et convivialité.

Expliquer Destination Ile de Ré

L’objectif de cette soirée était double : d’une part faire le bilan du travail accompli en deux ans d’existence, et d’autre part renforcer les liens avec les partenaires. Car derrière la très esthétique charte graphique de Destination Ile de Ré, c’est une équipe consistante et structurée de trente-trois salariés permanents qui orchestre dorénavant l’activité touristique rhétaise, avec la qualité en ligne de mire. Les invités eurent ainsi l’opportunité de rencontrer physiquement les équipes : promotion et relations presse, numérique, Label Qualité, Partenariat Tourisme, Groupe et Tourisme d’Affaires, autant de pôles de compétences dédiés à l’épanouissement d’une Ile de Ré à la fois soucieuse de ses valeurs et désireuse de booster son économie.

De nombreux défis relevés

Après avoir rappelé à l’assistance les enjeux communs, à savoir la quête de qualité marquant une volonté d’engagement de « bien servir le client », Gisèle Vergnon laissa Guillaume Barny dérouler son bilan d’actions. Et il faut reconnaître qu’en deux ans, lui et son équipe n’ont pas chômé. De la création d’une charte de valeurs et de codes graphiques à l’unification des bureaux d’accueil en passant par la refonte intégrale du site iledere.com, la création d’une ligne de produits estampillés Ré, sans oublier de décliner tout cela dans de (très beaux) supports papier, Destination Ile de Ré s’est efforcée d’être efficace sur tous les fronts, notre époque n’étant plus à l’amateurisme, même éclairé.

Au service d’une vision

C’est bien sûr Lionel Quillet qui la porte. Dans sa courte intervention, le Président de la CdC a balayé plus de vingt ans de tourisme, rappelant qu’en 1995, la volonté était de passer d’un mois de saison à deux ou trois ! Objectif largement dépassé puisqu’aujourd’hui elle s’étale sur six mois, voire plus si l’arrière saison est servie par une météo parfois ensoleillée jusqu’à La Toussaint.

Saluant le travail de Gisèle Vergnon et d’une équipe très impliquée, Lionel Quillet se félicite de la création d’une « marque » Ile de Ré, qu’il entend « vendre à un certain niveau ». Convaincu que « partager l’Ile de Ré, ce n’est pas seulement une question d’argent », Lionel Quillet met l’accent sur les innombrables possibilités offertes aux visiteurs, déclinées dans les valeurs du code marque et allant du vélo à la culture et au patrimoine en passant par la détente, les loisirs et un rendez-vous intemporel avec une nature préservée. « Une marque, Une réponse, Une prestation » résume le Président de la CdC, rappelant que celle-ci est « encore fragile », que le pont payant « fait partie de la marque comme territoire protégé » et que le « trop n’est pas bon ». Ce qui engage des actions politiques fortes comme ce « Projet Mobilité » sur lequel le Président travaille. Mais pour en savoir plus, il nous faudra attendre deux à trois mois.

Du professionnalisme à l’éco-responsabilité

La parole fut ensuite donnée à des acteurs, qui chacun à leur niveau, servent la réputation de l’Ile. Jean-Hubert Lélièvre évoqua la fusion de Charente Tourisme et Charente-Maritime Tourisme sous le nom évocateur de « Infiniment Charentes », Emmanuel Meunier de TCI Research présenta la grande enquête lancée sur le « parcours client », dont les résultats seront livrés en fin d’année et Philippe Courcaud nous raconta l’histoire des Croisières Inter-Iles, à deux jours du premier départ de la navette maritime Saint-Martin/La Rochelle, lancée sans aucune subvention.

Quant aux enjeux environnementaux d’une Ile de Ré éternelle, elle fut dignement représentée par un magnifique film de Maxime Faideau (La Route à deux), le Rivedousais Antoine Cornic et son acolyte Christian Karcher qui, s’ils n’ont pas gagné la mini transat en 2017, ont eu le mérite de porter les vertus d’un bateau à l’énergie novatrice, et Algorythme, jeune entreprise locale qui travaille les algues comme un bien précieux.

Et comme ici les valeurs sont aussi épicuriennes, cette soirée fut bien sûr ponctuée de moments gourmands, autour d’un apéritif et d’un cocktail aux « Saveurs de Ré ». De quoi nourrir les échanges et fédérer autour de notre territoire, bien privilégié il est vrai par Dame Nature !

Pauline Leriche Rouard

 

2017 en quelques chiffres 

• 1 180 partenariats

• 476 556 visiteurs dans les bureaux d’accueil en 2017

• 126 critères pour le label Qualité Tourisme obtenu en 2016 pour 3 ans

• La Catégorie 1 obtenue en mars 2017 pour 5 ans

• 935 000 visiteurs uniques sur le site iledere.com dans sa nouvelle version lancée en mars 2017

 

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • retiere
    Publié le 15 avril 2018

    Bravo

    Répondre