Territoire

Promotion du territoire

Destination Ile de Ré, l’appel du large

Le bateau Destination Ile de Ré prendra le départ de la Mini-Transat en 2017.
Publié le 06/09/2017
Destination Ile de Ré, l’appel du large 3.00/5 (60.00%) 2 votes

Pour contribuer activement au rayonnement de l’Ile de Ré, L’Office de Tourisme Intercommunal Destination Ile de Ré devient marque et se lance dans le plus beau des défis : prendre la mer !

Une jeune structure en plein développement

Créée le 1er janvier 2016, Destination Ile de Ré n’a pas chômé, remplissant, en moins de deux années d’existence quelques-unes de ses missions : fédérer les dix offices du tourisme des dix villages de l’île autour d’une unité d’Image, renforcer l’information aux visiteurs pendant la haute saison, refondre le site internet iledere.com, rassembler plus de 1000 partenaires acteurs du tourisme rhétais, conquérir + 150% de fan sur l’incontournable Facebook et obtenir un classement d’Office de Tourisme en catégorie 1. Tout cela est déjà beau. Mais la jeune structure voit plus grand et plus loin. Aujourd’hui, il est temps de passer à la seconde étape.

Destination Ile de Ré, une marque qui prend la mer

Par tout le travail accompli, Destination Ile de Ré a montré ses ambitions de marque à part entière, signant la personnalité unique d’un territoire à promouvoir, à faire connaître plus intimement et dans sa vérité, souvent loin des clichés habituels qui lui sont accolés. Mais au-delà des considérations marketing et des études d’image, il faut à une marque la possibilité de s’incarner, de prendre forme et vie. Ce sera chose faite le 1er octobre prochain à La Rochelle, avec la présence du bateau Destination Ile de Ré, qui prendra le départ de la Mini-Transat 2017.

Un projet fédérateur, sportif…

Avant même de larguer ses amarres, le bateau Destination Ile de Ré est déjà une réussite : celle d’un projet né dans la passion du territoire, avec l’envie d’en défendre les valeurs et de porter haut ses couleurs : l’Ile de Ré, singulière et authentique où il fait bon se ressourcer, mais aussi terre de passion au caractère bien trempé, audacieuse et dynamique.

Officiellement validé en mars 2017 avec l’engagement de la CdC et de Destination Ile de Ré en tant que partenaires financiers, le projet de la Mini-Transat est bien sûr aussi celui d’un homme de la mer : Antoine Cornic, et de son association Voile Passion, basée à Rivedoux.

destination-cornic

Antoine Cornic

Et 100% local et environnemental

Tout a donc commencé en avril 2016, lorsque l’association reprend le mini 6,50, qui portera en octobre le numéro 759. Cela fait des années qu’Antoine avait envie de reprendre la mer, mais la vie l’avait mené sur d’autres chemins. N’est-il pas vrai qu’on revient toujours à ses premières amours ? Toujours est-il que ce besoin « vital » de la mer, Antoine voulait l’assouvir avec un projet porteur de sens : il sera donc local et environnemental. Car le bateau Destination Ile de Ré est un prototype, le seul bateau en course doté d’une pile à hydrogène, présentant des avantages incontestables : léger, non bruyant, sans danger et avec un impact zéro sur la planète. Une démarche et un bateau modèles pour les générations futures, entièrement équipé et entretenu par des entreprises rhétaises et rochelaises. Pour se préparer lui et son bateau, il faut dire qu’Antoine Cornic s’est associé à une référence : Christian Karcher, triple vainqueur de la mythique Coupe de l’America, et comme lui ancien pilier de rugby. Tant de passions communes ne pouvaient que les réunir.

Un projet sportif et pédagogique exemplaire pour les générations futures

La date approche et le bateau Destination Ile de Ré sera inauguré à Saint-Martin, en présence de son parrain Brock James. Ce nom vous dit quelque chose ? Clin d’oeil au partenariat entre la CdC, Destination Ile de Ré et le Stade Rochelais, voilà un troisième homme emblématique, sportif en pleine maturité aux côtés de deux anciens. Le rugby et la voile, deux sports de gentlemen, c’est promis, on vous racontera tout !

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires