Loisirs

Spectacle

Concert « J’entends swinguer Paris » vendredi 25 mai salle Vauban

Un peu de légèreté pour une soirée de frivolités
Publié le 15/05/2018
Noter cet article

La compagnie Les Frivolités Parisiennes nous propose une promenade au coeur du bouillonnement artistique de la capitale des années 20.

Malgré moi », « J’ai deux amours », « sous les ponts de Paris »… Le répertoire de l’époque raconte l’émulation créative des années folles, tablées d’écrivains, peintres, sculpteurs, musiciens faisant la fête à la gloire d’un nouveau monde à Montparnasse ou Montmartre.

Joséphine Baker et Mistinguett se disputent la vedette d’une France résolue à repousser l’ennemi en musique, quand l’opéra s’autorise à être comique ou bouffe pour que le rire complète la riposte d’un peuple en pleine mutation.

Portée par le désir de remettre ces icônes du paysage artistique du XIXe siècle au goût du jour, la troupe qui se produit un peu partout en France avec tantôt un opéra, une comédie musicale ou une revue, a conçu pour cette tournée charentaise un spectacle inédit.

Sur la scène de Saint-Martin, quatorze instrumentistes et trois chanteurs feront découvrir au public des titres rares ou des tubes de l’époque, swing orchestré spécialement en condensé d’une ambiance frivole revendiquée, tant elle fut par ailleurs riche intellectuellement.

Petite pépite chaudement recommandée par l’équipe du festival Musique en Ré qui a intercédé pour organiser cette soirée étape, le spectacle « J’entends swinguer Paris » joue la vitamine d’un collectif de talents convoqué à la sauvegarde d’un patrimoine indocile.

Un ensemble musical unique en son genre et une manufacture de l’opéra comique d’aujourd’hui

Chant, musique, danse, Les Frivolités parisiennes déclinent l’opéra dans tous ses états pourvu qu’on rie ! En parallèle des représentations données partout en France, le mouvement est devenu une académie qui propulse de jeunes artistes et multiplie les interventions dans les écoles.

Depuis cinq ans, c’est toute une pédagogie qui s’est développée en faveur d’une approche nouvelle dans la manière de faire de l’Opéra. D’abord orchestre, puis producteur, puis organisme de formation, la troupe est aujourd’hui un acteur majeur de la création privée de spectacles musicaux.

Autour des musiciens, la comédienne, chanteuse et danseuse Léovanie Raud est un nom réputé de l’opérette, le baryton Guillaume Paire prépare le Fantasio d’Offenbach programmé à l’Opéra de Rouen tandis que la soprano Clémentine Decouture s’illustrait récemment sur la même prestigieuse scène de Bordeaux.

Souvenir des années folles ou revendications des glorieuses, ça va « jazzer » à Saint-Martin !

Marie-Victoire Vergnaud

 

Vendredi 25 mai à 20h30

salle Vauban à Saint-Martin

Soirée généreuse : entrée libre !

Répétition ouverte au public en partenariat avec l’école du Bois-Plage de 18 à 19 heures

www.lesfrivolitesparisiennes.com

 

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires