Culture

Tournage

Capitaine Marleau mène l’enquête sur l’île de Ré

Corinne Masiero est l’héroïne de la série phénomène
Publié le 15/12/2017
Capitaine Marleau mène l’enquête sur l’île de Ré 4.00/5 (80.00%) 1 vote

La série à succès diffusée sur France 3 a planté l’intrigue d’un prochain épisode dans nos villages.

Avec Josée Dayan à la réalisation, la fiction la plus plébiscitée du moment peut se permettre d’être distillée au compte-gouttes. Ce douzième épisode devrait être diffusé d’ici six mois, et comme les précédents qui ont réuni environ six millions de spectateurs à chaque fois, l’audience s’annonce explosive pour ces nouvelles investigations rétaises.

Sorte d’OVNI télévisuel (la chaîne n’avait pas enregistré de tels scores depuis 2010) le succès de la série tient certes au talent (et au carnet d’adresses) de sa réalisatrice, mais doit aussi beaucoup à l’interprète du rôle-titre, campé par la truculente Corinne Masiero. Flanquée de sa chapka déjà culte, rien n’échappe à la perspicacité de la plus atypique des gendarmes qui cachée sous ses airs de nunuche et sa déconcertante décontraction obtient en douceur tous les aveux.

À l’instar du lieutenant Columbo qui ne quitte jamais son imper beige et sa 403 (pas question pour Marleau de se débarrasser de sa Range Rover kaki qu’elle gare en vrac), elle ne se départit jamais de sa gouaille avec des répliques choc comme : « n’attendons pas que la mort nous donne du talent » ou « salut les cotons-tiges » à l’adresse des enquêteurs de l’identité judiciaire.

Dans chaque épisode, ses traques s’organisent autour d’un personnage central, un « guest » homme ou femme, victime ou coupable à la hauteur de cette actrice hors norme. Elle a tiré les vers du nez de Gérard Depardieu, Jean-Pierre Marielle, Victoria Abril, Sandrine Bonnaire, Pierre Arditi… Dans cet inédit, elle va devoir se mettre en danger pour découvrir qui a tué Bénédicte Dalvet, une victime dont elle semble très, trop proche…

3 semaines de tournage : de filatures en interpellations, tout le monde s’est mobilisé !

Après la série allemande « Das Boot » tournée en ce début d’automne à La Rochelle et aussi à Rivedoux dans la Ferme du Défend, c’était au tour de l’équipe de Josée Dayan d’investir l’île de Ré entre le 15 novembre et le 6 décembre. Et autant dire qu’avec plus d’une centaine de téléfilms au compteur et l’exigence qui fait sa réputation, la réalisatrice n’est pas du genre à se déplacer seule. Techniciens, machinistes, assistants ; à la déco, aux costumes, au maquillage : ils étaient bien cinquante à accompagner les comédiens, une kyrielle sur cet épisode intitulé « Double jeu » où Corinne Masiero incarne pas moins de deux rôles. Parmi eux l’ancien trublion de canal +, Jacky Berroyer en psy, Dominique Besnehard en détective privé et Pierre Perret en surprise pour un premier rôle à la télévision. Les Rétais eux aussi ont été mis à contribution. À Sainte-Marie, Madame le maire a mis à disposition la salle d’Antioche pour entreposer les éléments de décor, prêté la Cabane Montamer devenue pour l’occasion le refuge de l’acolyte de Marleau, Brière. Le Clos Saint-Martin où logeait une partie des acteurs a également servi de cadre à plusieurs scènes, tandis qu’à La Couarde et sur le port de Saint-Martin, les sauveteurs en mer de la SNSM ont été réquisitionnés pour sécuriser une arrestation de nuit, tournant crucial de l’intrigue de « Double jeu » qui promet d’estomaquer les téléspectateurs !

Marie-Victoire Vergnaud

Il est sur tout les coups dans la région : avocat dans « Meurtres à l’île de Ré », le comédien Bertrand Malherbe est chargé dans cet inédit d’arrêter un étonnant suspect

Il est sur tous les coups dans la région : avocat dans « Meurtres à l’île de Ré », le comédien Bertrand Malherbe est chargé dans cet inédit d’arrêter un étonnant suspect

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires