Nature

Préservation de la bio-diversité

dernière réintroduction des homards sur les côtes rétaises

Bye bye les bébés homards !

Le homard géant venu à la rencontre des enfants.
Publié le 06/07/2017
Noter cet article

Le 19 juin dernier pour la cinquième et dernière année de réintroduction des homards sur les côtes rétaises, les écogardes ont embarqué depuis le port de Saint-Martin 3000 bébés homards pour un lâcher au large de l’Ile.

A cette occasion, les enfants de CP des écoles de Rivedoux, La Flotte et Le Bois Plage étaient conviés.

Une belle initiative

dernière réintroduction des homards sur les côtes rétaises

Une écogarde et les bébés homards avant
leur départ.

Préserver la biodiversité de l’Ile de Ré c’est d’abord protéger les espèces végétales et animales qui la peuplent. Grâce au financement de l’Ecotaxe, et en partenariat avec l’Aquarium de La Rochelle, le Lycée Maritime et Aquacole de La Rochelle, Nautilus, Subaqua de La Rochelle et la Direction Départementale des Territoires et de la Mer… la Communauté de Communes a lancé en 2013 ce programme scientifique de réintroduction du homard sur l’Ile. Ce dernier étant devenu une espèce rare au large de nos côtes.

A chaque réintroduction, les bébés homards proviennent d’une écloserie anglaise, The National Lobster Hatchery à Pads tow dans les Cornouailles. Ils sont âgés de trois mois et mesurent seulement quelques centimètres de long. L’opération se déroule en été, période favorable où les températures sont plus clémentes. Après leur mise en quarantaine à la Ferme Aquacole à Ars, ils sont positionnés dans des « camemberts » puis acheminés par bateaux jusqu’au lieu de réintroduction. Et ensuite amenés jusqu’au fond de l’océan par une équipe de plongeurs qui les relâche sur les zones sableuses propices à leur installation au large de Saint-Clément. Le homard atteint sa taille adulte aux alentours de 4 ou 5 ans. C’est seulement passé ce délai qu’il sera possible d’évaluer l’impact des premières réintroductions.

A l’issue des cinq années, ce projet de repeuplement a permis de réintroduire 15000 homards !

Adopte ton homard !

Des missions de suivi scientifique sont déjà menées par les écogardes avec des partenaires spécialisés et continueront dans les années à venir pour analyser et assurer le suivi du projet et ses résultats. Le grand public a également été associé à cette opération qui a aussi une forte vocation pédagogique : informer les enfants et leurs parents sur les dommages subis par certaines espèces. C’est donc offrir la possibilité d’adopter un homard ! De quoi responsabiliser les citoyens. A ce jour, ce sont 2507 homards qui ont été adoptés. Pour chaque parrain, c’est un moyen symbolique de contribuer à la sauvegarde de l’environnement et de créer un lien affectif particulier avec son « filleul ». Les parrains et marraines reçoivent « le Homard Libéré », le journal qui donne des nouvelles de son homard.

Des animations pédagogiques pour les enfants de CP

dernière réintroduction des homards sur les côtes rétaises

Les enfants écoutent les consignes avant
de réaliser leur fresque.

Tout au long de la semaine qui a précédé la réintroduction ainsi que la matinée du jour-J, les enfants des classes de CP ont pu assister à différentes animations : voir les homards en quarantaine au lycée Aquacole d’Ars, écouter Marie-Ange Frey, une conteuse mais aussi participer à l’imagination d’histoires dont le héros était un homard géant… sans oublier l’élaboration avec le plasticien Benoît Hapiot, d’une fresque en papier, à base de collages pour illustrer l’environnement marin du homard.

Et à l’issue de cette matinée bien remplie, les enfants ont « serré la pince » d’un homard géant venu, comme eux, assister à l’embarquement des bébés homards… et se sont régalé de délicieuses brioches en forme de homard, offertes par la CdC !

Florence Sabourin

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires