Aide et humanitaire

Solidarité

Belle mobilisation pour la soirée annuelle de la SNSM

Bonne humeur et convivialité n’empêchent pas le sérieux
Publié le 19/09/2018
Noter cet article

Après le temps des AG, vient celui des soirées. Les fins de saison sont toujours riches en retrouvailles autour des valeurs qui comptent pour le territoire. La SNSM-Ile de Ré en fait partie.

En arrivant au rendez-vous, il était facile de comprendre qu’il se passait quelque chose à La Pergola. Son parking était plein à craquer. 190 personnes avaient réservé leur soirée à la SNSM. Une manière de se retrouver mais aussi de montrer leur soutien à l’équipe rhétaise des sauveteurs en mer.

Sous le patronage de l’URCAN

C’est Régis Baudonnière qui orchestre l’évènement. Le Président de l’URCAN (Union Rétaise des Clubs et Associations Nautiques) en profite pour rappeler sa mission : représentant onze clubs et associations nautiques du territoire, l’URCAN porte les sujets de la plaisance et de la pêche d’une seule voix, pour plus de cohérence et de fluidité. Concentré sur le désenvasement des ports et chenaux ou encore l’installation de mouillages autorisés, l’association n’en oublie pas pour autant de s’intéresser au PLUi ni de soutenir la SNSM, déclarée rappelons-le, « grande cause nationale » en 2017.

« Prêts en ¼ d’heure, 24h/24, 365j/ an et par tous les temps »… « Ils sont prêts toujours à nous secourir, soyons prêts toujours à les soutenir ». Jolie devise à l’égard d’une SNSM-Ile de Ré tenue en haute estime et pour laquelle Régis Baudonnière prend soin de collecter chaque année les dons de associations.

En présence du Président de la CdC

Très appréciée sans doute la présence du Commandant Philippe Reydant, délégué départemental de la SNM Charente-Maritime mais aussi celle de Lionel Quillet, qui participa avec toute l’assistance au cocktail dînatoire. Dans sa brève intervention, le Président de la CdC prononça plusieurs fois le mot merci. « Merci à l’URCAN et ses onze associations, merci pour la SNSM et merci aussi à elle, ce dernier modèle de bénévolat pur ». Lionel Quillet évoque rapidement les travaux à envisager, tel le projet d’aménagement du port du Goisil.

Beaucoup de dépenses en perspective mais « c’est l’avenir de l’Ile de Ré » affirme-t-il, avant de conclure à l’adresse de Denis Chatin, que la CdC reste présente en cas de besoin, celui évoqué récemment de ce jet-ski par exemple.

Denis Chatin, actif et fédérateur

Pour le Président de la station SNSM Ile de Ré, cette soirée était aussi celle du bilan de sa première année de Présidence, un rôle dans lequel il s’est pleinement engagé. Toujours sur le pont (c’est le cas de le dire), présent sur toutes les interventions mais aussi auprès de son équipe dont il ne perd pas une occasion de saluer l’implication, Denis Chatin tient à revenir sur la vocation de la SNSM : « souvent », explique-t-il, « les gens nous voient remorquer des bateaux. Alors c’est naturel, ils pensent que nous gérons beaucoup de pannes d’essences ou autres avaries ». « Mais », continue-t-il, « il ne faut pas oublier que derrières ces remorquages il y a toujours eu des problèmes et des situations parfois graves à gérer ». Soucieux d’être précis, Denis égrène ensuite le détail des missions remplies depuis le 1er janvier (voir encadré), sans oublier les exercices hebdomadaires et ceux, mensuels, qui ont lieu avec Dragon 17 ou le Guépard Yankee, hélicoptère de l’armée. Une initiative du nouveau Président qui a apporté beaucoup de crédibilité à la station rhétaise.

Ajoutons à tout cela le nécessaire suivi administratif (les rapports à Paris par exemple) mais aussi la communication et la vente d’articles pour faire rentrer des fonds. Et n’oublions surtout pas la formation des équipes, indispensable voire obligatoire, comme celle qui aura lieu chaque week-end de novembre prochain. Vous avez dit bénévolat ?

12 500 € et de l’amitié

Sur un gros chèque fictif, c’est la somme que Régis Baudonnière a eu le plaisir de remettre à Denis Chatin au nom des associations. 1 500 € de plus que l’année dernière, ce n’est pas anodin, d’autant que d’autres chèques (en taille réelle ceux-là) circulèrent dans la soirée. Profitons-en d’ailleurs pour saluer l’opération menée cet été par le supermarché Leclerc de Saint-Martin, qui a permis de recueillir auprès des clients une somme rondelette dont 60% est reversée à la SNSM rhétaise, les 40% restants étant adressé à la SNSM nationale.

C’est comme ça, c’est la règle mais ce n’est pas bien grave. Sur l’Ile de Ré on ne rechigne pas à partager ni à contribuer aux causes importantes. La solidarité, la reconnaissance et disons-le franchement, l’amitié, ont donc été les invitées de cette soirée joyeuse sous la bannière orange !

Pauline Leriche Rouard

 

La SNSM-Ile de Ré du 1er janvier au 7 septembre 2018

- 52 sauvetages dont 7 de nuit ;

- 109 personnes impliquées dont 30 en péril et malheureusement 2 décès ;

- Environ 97 heures de sauvetage ;

- 7 400 litres de carburant ;

- 150 heures en mer soit l’équivalent de 5 heures par jours pendant 30 jours ;

- 9 dispersions de cendres (et oui ils font ça aussi les hommes en orange) ;

- 10 manifestations nautiques et sportives.

Et… 3 sauvetages de plus en une semaine !

 

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires